Butagaz, bientôt fournisseur de gaz et d'électricité pour particuliers

Butagaz, bientôt fournisseur de gaz et d’électricité pour particuliers

Butagaz-fourniture-gaz-electricite-particuliers

Le marché de l’énergie continue de s’ouvrir toujours davantage à la concurrence avec l’arrivée prochaine d’un nouvel acteur de taille. Le groupe Butagaz, très populaire dans la distribution de bouteilles de gaz propane et butane, a en effet annoncé, jeudi 21 septembre 2017, son intention de se lancer dans la fourniture de gaz et d’électricité aux particuliers.

Butagaz, filiale de l’irlandais DCC, sera bientôt plus qu’un simple fournisseur de bouteilles de gaz. Le groupe entend profiter de sa notoriété dans l’Hexagone pour intégrer encore davantage le marché de l’énergie dès octobre 2017 avec pour objectif d’atteindre un million de nouveaux clients (en plus des 5 millions actuels) d’ici 5 ans. Butagaz fournira directement aux particuliers, de l’électricité, du gaz et des granulés de bois destinés aux poêles.

Lire aussi : Economie d’énergie : comment réduire sa facture de gaz ?

« En proposant l’offre la plus large (butane-propane, gaz naturel, électricité et granulés de bois) Butagaz entend devenir un acteur multi-énergies incontournable en France« , a déclaré son président Emmanuel Trivin, cité dans un communiqué. « Nous savons que deux atouts font de nous un acteur pas comme les autres : notre réseau de proximité sans égal et notre service clients reconnu et réputé », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Total confirme ses ambitions dans les renouvelables

Butagaz regroupe en effet plus de 17.000 points de vente en France et dispose à fortiori d’un avantage sur les nouveaux arrivants sur le marché de l’énergie, toujours plus nombreux. Si Engie et EDF restent les deux acteurs majeurs, dix ans après l’ouverture du marché à la concurrence, de plus en plus d’opérateurs tentent leur chance. Le groupe pétrolier Total par exemple, devrait lui aussi dévoiler dans les prochains mois une offre d’électricité et de gaz destinée aux particuliers.

Crédits photo : Butagaz

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 4 Jan 2017
Désireux de lancer plusieurs appels d'offres pour le développement de champs pétroliers et gaziers, le gouvernement iranien tente d'inciter les grandes compagnies internationales énergétiques à revenir sur son territoire après plusieurs années de sanctions économiques. Il a dévoilé cette semaine…
jeu 2 Oct 2014
L'abandon progressif du nucléaire en Allemagne est loin d'être sans conséquence, et si le recours croissant au charbon dans la production électrique a déjà entraîné une hausse des émissions de CO2 (un comble pour un "tournant énergétique"), il pourrait également avoir un…
jeu 6 Mar 2014
Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur l’Afrique du Sud ont eu une conséquence inattendue : le charbon, trop mouillé, ne peut plus être brûlé dans les centrales thermiques. La compagnie publique d’électricité, Eskom a dû déclenché une procédure d’urgence…
mar 25 Nov 2014
S’il ne sert à produire qu’une faible part de l’électricité française, le parc thermique n’en reste pas moins indispensable, au même titre que certains barrages hydrauliques, pour ajuster la production à la demande d’électricité. Et notamment en cas d’aléas, comme…

COMMENTAIRES

  • J’aimerais savoir de combien de centrales dispose Butagaz. Mais bon, l’essentiel est de profiter de la manne financière que permet la juxtaposition d’une marché totalement dérégulé avec l’obligation d’achat du renouvelable payée par les consommateurs (25 Mds € en Allemagne,
    8 € en France)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *