Plan climat : Nicolas Hulot dévoile son paquet "solidarité climatique"

Plan climat : Nicolas Hulot dévoile son paquet « solidarité climatique »

vehicule-electrique-plan-climat-solidarite-climatique

Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a présenté lundi 18 septembre 2017, les premières mesures de son plan climat visant à améliorer le quotidien des Français. Au total, quatre mesures phares regroupées au sein d’un paquet « solidarité climatique » seront appliquées dans les plus brefs délais et concerneront aussi bien la précarité énergétique que la mobilité propre.

Lutte contre la précarité énergétique et développement de la mobilité propre, voici les deux chantiers prioritaires pour Nicolas Hulot qui a détaillé les premières mesures de son action pour favoriser la transition écologique et solidaire dans l’Hexagone. En matière de précarité et d’efficacité énergétique tout d’abord, le ministre a annoncé la généralisation des chèques énergie à plus de 4 millions de foyers dès 2018, en remplacement des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Le montant de ce chèque, d’abord fixé à 150 euros (avec des paliers en fonction des revenus), atteindra 200 euros en moyenne en 2019.

Lire aussi : Nicolas Hulot présente son projet de loi sur la fin des hydrocarbures

En parallèle, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sera prolongé en 2018 avant sa transformation en prime en 2019. Il sera concentré sur les travaux et les équipements les plus efficaces s’inscrivant dans la transition énergétique. Le CITE « n’est versé que plusieurs mois après l’achèvement des travaux (…). Pour les ménages aux faibles revenus c’est un vrai frein« , a expliqué Nicolas Hulot, sans préciser toutefois quels équipements seront concernés, ni si le montant de cette prime sera égal aux réductions d’impôts accordées jusqu’ici.

Autre annonce : le remplacement d’une chaudière au fioul par une chaudière à bois ou une pompe à chaleur pourra donner droit à une aide allant « jusqu’à 3.000 euros » pour les ménages modestes. Cette aide sera attribuée via le mécanisme des certificats d’économies d’énergie (CEE) qui oblige les fournisseurs d’énergie (EDF, Total, Engie, la grande distribution au titre des ventes de carburants, etc) à financer des actions d’économies (rénovation thermique des bâtiments, changement de chaudières, énergies renouvelables…). Avant, « on pouvait toucher la prime même si on remplaçait sa chaudière par une chaudière au fioul plus performante« , donc cette mesure est une « amélioration », se félicite M. Hartmann, porte-parole du réseau pour la transition énergétique CLER.

Enfin, tous les Français qui veulent passer à la voiture électrique en 2018 ou changer un vieux véhicule polluant pour une voiture neuve ou d’occasion récente émettant moins de 130 gCO2/km obtiendront un soutien du gouvernement pour lutter contre la pollution de l’air. Les ménages non imposables pourront obtenir jusqu’à 2000 euros d’aides, a souligné le ministre.

Crédits photo : M. Bouquet / Terra (Ministère de l’Ecologie)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Déc 2017
Si ses relations diplomatiques avec l’Europe ne sont plus vraiment au beau fixe depuis 2014 et l’annexion de la Crimée, la Russie n’en a jamais perdu pour autant le rôle de premier fournisseur de gaz européen, et devrait encore battre…
mar 26 Mai 2015
Selon un rapport de la Banque mondiale réalisé en partenariat avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et publié le lundi 18 mai dernier, des progrès significatifs auraient été accomplis dans l'électrification progressive de la population mondiale et l'augmentation des moyens…
ven 23 Mar 2018
Après trois de années de stagnation liée l’utilisation croissante des énergies renouvelables et du gaz naturel au détriment du charbon, les émissions mondiales de gaz carbonique dans le secteur de la production énergétique sont reparties à la hausse en 2017,…
mer 17 Déc 2014
Deux équipes de recherche de l’Université de Nantes, l’Institut d’électronique et télécommunication de Rennes (IETR) et l'Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM), ont émis la possibilité d'exploiter les courants d'air comme source de production d'énergie propre et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *