Engie va développer son premier projet renouvelable en Mongolie - L'EnerGeek

Engie va développer son premier projet renouvelable en Mongolie

mongolie_desert_gobi-engie

Désireux d’atteindre une part de 25 % d’énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’ici 2020, Engie poursuit ses investissements dans les énergies vertes en France comme à l’international. Le groupe français vient d’annoncer dans un communiqué paru mercredi 23 août 2017, son intention de construire et d’exploiter un parc éolien dans le désert de Gobi en Mongolie. Ce parc sera le premier projet éolien de l’énergéticien français et le troisième parc financé par des investisseurs privés dans ce vaste pays d’Asie centrale.

Situé à 450 km au sud-est de la capitale mongole Oulan-Bator, près de la ville de Sainshand, capitale de la Province de Dornogobi, le premier parc éolien Engie de Mongolie proposera une capacité totale installée de 55 MW et produira l’équivalent de la consommation électrique de 130.000 foyers. Les travaux de construction, qui seront supervisés par Tractebel, filiale d’ingénierie d’Engie, seront lancés durant l’été, pour une mise en service prévue au second semestre 2018.

Lire aussi : Accès à l’énergie : Engie investit en Amérique Latine, en Inde et au Cambodge

Caractérisée par une industrialisation et une urbanisation croissantes, la Mongolie fait face à un challenge énergétique majeur, et ce parc permettra de faciliter l’accès à une énergie propre et durable. Il augmentera la capacité de production d’énergie d’origine renouvelable du pays et contribuera à l’atteinte des objectifs du gouvernement mongole qui vise une part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique de 20 % en 2020 et de 30 % en 2030.

Lire aussi : Engie négocie le rachat d’un nouveau complexe éolien au Brésil

Nécessitant un budget global de 120 millions de dollars, financé par un groupement d’investisseurs internationaux et d’institutions financières, ce projet participera de manière significative à la réduction des émissions de carbone en Mongolie, tout en permettant de répondre à la demande croissante d’électricité du pays. Comme l’explique dans un communiqué Paul Maguire, Directeur général d’Engie Asie-Pacifique, « notre investissement dans le parc éolien de Sainshand, premier projet renouvelable d’Engie dans le pays, est en ligne avec la stratégie du groupe qui vise à être leader de la transition énergétique dans le monde. Ce mouvement vers la décarbonisation contribue significativement à répondre aux besoins énergétiques de la population mongole ».

Crédits photo : Hbieser

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 3 Juin 2013
Le quatrième plus grand parc solaire français a été inauguré ce week-end dans les Landes de Gascogne (Lot-et-Garonne). Les quatre fermes photovoltaïques du parc s’étendent sur une surface de 75 hectares, ce qui représente 115 terrains de football. 180 000 panneaux…
mar 7 Nov 2017
Le nouveau barrage hydroélectrique de Soubré en Côte d'Ivoire, financé et construit par la Chine dans le but de combler une partie du déficit énergétique national, a officiellement été inauguré par le Président ivoirien Alassane Ouattara jeudi 2 novembre 2017.…
dim 13 Août 2017
It's about my Africa est une plateforme de financement participatif lancée par l'Ivoirien Thomas Kacou afin de résoudre le problème de l'accès à l'eau potable sur le continent africain. Pour tenter d'enrayer ce fléau, le jeune entrepreneur compte notamment s'appuyer…
mar 14 Oct 2014
Les entreprises Alstom, qui construit des éoliennes, et DCNS, groupe français d’industrie navale, viennent d’annoncer un partenariat pour réaliser une éolienne flottante de 6MW d’ici à 2017. Un signal fort envoyé en faveur d’une technologie encore peu répandue mais porteuse de nombreux…

COMMENTAIRES

  • J’ai un autre titre…
    Le mongole Engie va investir dans un projet d’énergie renouvelable en France, car désireux d’atteindre une part de 25 % d’énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’ici 2020 !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *