Areva : l’Etat autorise la cession des titres avec le CEA - L'EnerGeek

Areva : l’Etat autorise la cession des titres avec le CEA

areva-cea

Quelques jours seulement après avoir clôturé l’offre publique de retrait qui a lui a permis de récupérer plus de 98% des actions du groupe nucléaire, le gouvernement a autorisé via un nouvel arrêté publié au Journal Officiel dimanche 20 août 2017, la cession d’actions entre le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) et l’Etat. Le CEA abandonne ainsi l’ensemble des titres qu’il possédait au sein du groupe Areva SA mais récupère une participation de 5,4% de New Areva Holding.

Comme il était prévu depuis plusieurs semaines déjà, un arrêté du ministère de l’Economie et des Finances paru ce dimanche 20 août 2017, a officiellement autorisé la cession à l’Etat par le CEA de deux blocs d’actions de 10,1% et 15,1% du capital d’Areva SA. « A l’issue de ces cessions, le CEA ne détiendra plus de titres Areva SA tandis que l’Etat en détiendra une participation minimale de 92,2% », précise le texte. L’Etat devrait d’ailleurs aller plus loin et récupérer la totalité des titres d’Areva SA, via une procédure de retrait obligatoire, avant de retirer la société de la cotation à la Bourse de Paris.

Lire aussi : Nucléaire : Areva est désormais détenu à plus de 98% par l’Etat

En parallèle, l’arrêté a également autorisé l’Etat a céder au CEA 5,4% du capital de New Areva Holding, contre un paiement par le CEA d’une contrepartie en actions Areva SA. Au terme de l’opération, l’Etat ne détiendra plus que 50,2% du capital de New Areva Holding.

Lire aussi : Nucléaire : Areva réalise sa 1ère augmentation de capital de 2 milliards d’euros

Pour rappel, la restructuration de la filière nucléaire française a conduit à la création de plusieurs entités : New Areva, recentrée sur le cycle du combustible et qui bénéficiera prochainement de la seconde augmentation de capital à hauteur de 3 milliards d’euros ; New NP, la branche réacteurs qui va passer sous le contrôle d’EDF d’ici la fin de l’année ; et Areva SA, qui ne conserve que quelques activités dont principalement le chantier du réacteur nucléaire Olkiluoto 3 (OL3) en Finlande.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 13 Mar 2017
Édictées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) après la catastrophe de Fukushima au Japon en 2011, les nouvelles normes de sûreté et de sécurité nucléaire applicables au parc d'exploitation français tirent les enseignements des dysfonctionnements rencontrés en France comme à…
jeu 11 Juil 2013
Du 27 au 29 juin dernier, s’est déroulée à Saint-Pétersbourg la conférence ministérielle internationale sur l’énergie nucléaire, organisée par le géant russe du nucléaire Rosatom. Plusieurs experts du nucléaire s’y sont réunis pour faire un état des lieux de la…
ven 25 Avr 2014
Le chef spirituel des bouddhistes tibétains est en déplacement au Japon pendant 12 jours. En passant par les régions dévastées par le tsunami de mars 2011 le lundi 21 avril, le Dalaï Lama en a également profité pour vanter les…
mer 31 Mai 2017
La Commission européenne a autorisé lundi 29 mai 2017 la reprise par l'électricien français EDF de la majorité d'Areva NP. Bruxelles a en effet considéré ici que l'opération ne soulevait pas de problèmes de concurrence, et n’a donc assorti cette…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *