Les centrales hydroélectriques ouvrent leurs portes au public pour l’été - L'EnerGeek

Les centrales hydroélectriques ouvrent leurs portes au public pour l’été

tourisme-industriel-centrale-hydroelectrique-fessenheim

Mêlant à la fois détente, pédagogie et écologie, le tourisme industriel version hydroélectricité a le vent en poupe. Démocratisée lors des Journées de l’industrie électrique (organisées annuellement par EDF depuis plus de 10 ans maintenant) et reconduite à l’occasion des saisons touristiques estivales, l’ouverture des centrales hydroélectriques au public dénote d’un nouvel intérêt pour la production d’énergie et la préservation du patrimoine, de l’environnement et de la biodiversité.

Plus connue pour sa centrale nucléaire, la ville de Fessenheim dans le département du Haut-Rhin est également dotée d’une centrale hydroélectrique indispensable à la production d’électricité locale. Première énergie renouvelable de France, l’hydroélectricité produit en effet plus des deux tiers de l’électricité de la région Grand-Est, et attire aujourd’hui de plus en plus de curieux. La centrale hydroélectrique du Rhin est en effet devenue au fil des ans, comme la majorité des grands barrages hydroélectriques français, une des places fortes du tourisme local estival.

Lire aussi : Prévention des risques en rivière : les hydroguides d’EDF sont de retour pour l’été

Il faut dire que l’aménagement de Fessenheim a de quoi susciter l’intérêt. Cet ouvrage industriel d’exception, mis en service en 1956, dispose de quatre groupes turbines verticaux « Kaplan » d’une puissance de 180 MW qui, grâce à une hauteur de chute de 15,70 m, en font la centrale la plus puissante de la chaîne du Rhin (aux côtés des 10 centrales de la région comme celles de Kembs ou de Strasbourg par exemple). Ouvert depuis le 1er août 2017, le circuit de visite permet de découvrir successivement les équipements de production hydroélectrique de la centrale et les écluses, et d’en apprendre plus sur son histoire, les étapes de sa construction, et ce qui la différencie des autres installations de ce genre dans la région.

Mais la centrale de Fessenheim n’est qu’un exemple parmi d’autres et de nombreux ouvrages sont désormais ouverts au public à travers la France. Plusieurs installations hydrauliques proposent en effet durant la saison estivale un parcours interactif et pédagogique sur le fonctionnement d’une centrale et la production d’électricité via la force hydraulique. Dans les Pyrénées par exemple, dans les vallées d’Ax, EDF a déjà investi plus de 1,2 millions d’euros pour promouvoir les centrales hydroélectriques du Teich, à Ax, et d’Orgeix, et les rendre accessibles aux visiteurs. Autre exemple dans la vallée de Louron où la SHEM (Société hydroélectrique du Midi, filiale du groupe Engie), ouvre une nouvelle fois cette année son usine hydroélectrique au public pour lui faire découvrir la production d’électricité renouvelable et l’alimentation en eau des coteaux de Gascogne. Les visiteurs peuvent y découvrir le fonctionnement de l’usine hydroélectrique et les différents métiers qui y sont exercés, ainsi que le rôle de l’ensemble du groupement hydroélectrique du Louron, composé de cinq usines et deux des barrages (Caillaouas et Pouchergues).

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 22 Mai 2017
Dans une volonté constante de réduire toujours plus ses émissions de gaz à effet de serre, la Suède encourage aujourd'hui massivement le développement des énergies décarbonées. Le Parlement suédois a approuvé, mercredi 17 mai 2017, une baisse drastique des taxes…
sam 13 Août 2016
Connue pour la forte pollution qui touche ses grandes agglomérations, la Chine s'est engagée pleinement depuis plusieurs années dans le développement des énergies renouvelables. A tel point qu'elle est devenue aujourd'hui le premier investisseur mondial dans le solaire, l'éolien et…
lun 13 Juin 2016
Le président de la République du Rwanda, Paul Kagame, a inauguré lundi 16 mai dernier la centrale électrique au méthane KivuWatt. Cette installation unique au monde pompe le méthane du lac Kivu afin de le valoriser en énergie électrique. Elle…
ven 6 Déc 2013
Énergie et environnement sont des domaines qui peuvent parfois se croiser de manière inattendue  C'est un peu ce que l'on a pensé en lisant, mercredi 4 décembre, l'annonce du ministère sud-coréen des Océans et de la Pêche portant sur le développement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *