Los Angeles veut se doter d’une flotte de bus 100% électrique d’ici 2030 - L'EnerGeek

Los Angeles veut se doter d’une flotte de bus 100% électrique d’ici 2030

Aujourd’hui, la Californie se positionne clairement dans sa lutte contre le changement climatique. La ville de Los Angeles n’échappe pas à la règle et confirme son engagement en faveur des technologies propres et respectueuses de l’environnement. Le conseil d’administration en charge des transports de l’agglomération a adopté jeudi 27 juillet 2017, un projet visant à convertir l’ensemble de ses bus au tout électrique d’ici 2030.

Irrespirable dans les années 1970, la capitale du « Sunshine state » a considérablement réduit ses émissions de gaz à effet de serre au cours de la décennie écoulée. Si elle compte encore une qualité de l’air parmi les pires des Etats-Unis, la ville s’est engagée aux côtés de l’Etat de Californie, à réduire ses émissions à leurs niveaux de 1990 d’ici 2020, et à 40% de moins que les niveaux de 1990 d’ici 2030. Des objectifs qui font partis des plus ambitieux à l’échelle du pays et pour lesquels les autorités locales n’ont pas rechigné sur les efforts à consentir.

Lire aussi : La Californie prolonge ses mesures climatiques jusqu’en 2030

A partir du Clean air act (1970), première législation fédérale anti-pollution, la Californie a toujours poussé plus loin les normes d’émissions de CO2 et particules toxiques pour les voitures diesel et essence, et fait de la mobilité électrique une priorité de développement. Le « Golden State » a mis en place au début des années 2000 des incitations financières pour stimuler les ventes de voitures « vertes », tout en forçant les parkings à leur réserver des places de rechargement, tandis que Los Angeles adoptait une flotte de bus au gaz naturel comprimé, considérée à l’époque de son acquisition dans les années 90 comme l’option la plus écologique.

La ville poursuit aujourd’hui dans ce sens en prévoyant une nouvelle transition vers des transports publics cette fois totalement décarbonés. Le conseil d’administration en charge des transports municipaux a en effet validé un nouveau projet impliquant l’achat de 2.200 bus électriques « zéro émission », pour un investissement de 1 milliard de dollars sur les dix prochaines années. « Le vote d’aujourd’hui représente un investissement énorme dans l’avenir d’une ville de Los Angeles saine et prospère », a déclaré à cette occasion l’administratrice Hilda Solis. La coalition pour le gaz naturel renouvelable a déploré quant à elle « un engagement prématuré envers une technologie qui n’a pas encore fait ses preuves ».

Crédits photo : Spielvogel

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 4 Juin 2013
Les gestionnaires des réseaux électriques français et irlandais ont annoncé hier avoir conclu un protocole d’accord portant sur la construction d’une interconnexion électrique sous-marine longue de 600 km. RTE (Réseau de transport d'électricité) et EirGrid (groupe gérant le réseaux irlandais…
jeu 23 Mai 2013
Une jeune américaine de 18 ans a mis au point un appareil qui permet de recharger plus efficacement nos batteries. Avec ce « super-condensateur flexible à haute-performance », elle remporte le 1er prix Intel du jeune inventeur. Si intelligents soient-ils, nos smartphones…
ven 20 Jan 2017
Si le gestionnaire du réseau électrique français RTE reste sous forte vigilance du fait des très faibles températures qui se sont abattues sur l'Hexagone ces derniers jours, il ne devrait pas y avoir de délestage volontaire pour autant. La ministre…
mer 5 Avr 2017
Si des progrès significatifs ont été accomplis dans l'électrification de la population mondiale et l'augmentation des moyens de production renouvelables ces dernières années, ils restent malgré tout insuffisants pour atteindre d'ici 2030 les objectifs fixés dans le cadre du programme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *