Changement climatique : 5% de chances de limiter le réchauffement à 2°C - L'EnerGeek

Changement climatique : 5% de chances de limiter le réchauffement à 2°C

rechauffement-climatique

Avec ou sans les Etats-Unis, qui se sont retirés récemment de l’Accord de Paris, l’objectif de limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle paraît de toute façon bien difficile à réaliser. Selon une étude parue mardi 1er août 2017 dans la revue scientifique Nature Climate Change, nous n’aurions actuellement que 5% de chances d’y parvenir compte tenu de l’augmentation de la population mondiale et des consommations d’énergie dans les décennies à venir.

Basées sur des projections de croissance de la population permettant d’estimer la production future et les émissions de carbone dues à l’utilisation d’énergies fossiles qu’elle entraîne, les conclusions de ces scientifiques américains sont formelles. « Il y a 5% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C », l’objectif fixé par l’accord de Paris scellé par la communauté internationale en 2015, et « les chances d’atteindre l’objectif de 1,5°C, également contenu dans l’accord, ne sont que de 1% », estiment-ils.

Lire aussi : Objectif climat : la fiscalité énergétique sur la trajectoire des 2°C ?

Sur la base de ces données, la hausse globale de la température sera très probablement comprise entre 2°C à 4,9° C, « avec une valeur médiane de 3,2°C et 5% de chances qu’elle soit inférieure à 2°C« , poursuivent-ils. Des prévisions d’autant plus inquiétantes qu’elles ne sont pas basées sur le pire scénario. Les chercheurs ont en effet intégré dans leurs calculs les efforts croissants pour limiter l’utilisation des combustibles fossiles, sans toutefois envisager l’hypothèse peu probable d’un basculement massif vers les énergies renouvelables.

Lire aussi : Réchauffement climatique : les 3 prochaines années seront cruciales !

L’ensemble des experts ont depuis longtemps averti que l’objectif des 2°C serait difficile à atteindre. Selon le Giec, le groupe d’experts internationaux dont les travaux font référence sur le climat, un tel objectif nécessiterait de réduire de 40 à 70% les émissions de gaz à effet de serre provenant des énergies fossiles d’ici à 2050 par rapport à leur niveau de 2010, tout en sachant que la population ne cessera d’augmenter et passera de 7,5 milliards aujourd’hui à plus de 11,2 milliards en 2100.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Mai 2017
Vous habitez dans une zone coupée du monde ou non interconnectée au réseau électrique national et vous souhaiteriez éviter le recours systématique à votre groupe électrogène énergivore et polluant ? La start-up française Powidian propose désormais une solution clé en…
ven 17 Mar 2017
La production de pétrole de la Norvège a nettement augmenté en 2016, atteignant en juillet dernier un plus haut mensuel depuis mars 2011, et pourrait bien continuer sur cette lancée. Le gouvernement norvégien a proposé, lundi 13 mars dernier, un…
mer 3 Mai 2017
Le géant pétrolier français a annoncé mardi 2 mai 2017 avoir démarré la production du projet Badamyar, situé en mer à environ 220 kilomètres au sud de Yangon dans la République de l’Union du Myanmar (Birmanie). Ce projet permettra notamment…
mar 3 Oct 2017
Près de trois ans après le partage de ses activités avec Veolia, la nouvelle version de Dalkia, filiale exclusive du fournisseur d'électricité EDF spécialisée dans les services énergétiques, poursuit son développement sur la scène internationale. Le groupe vient d’annoncer, lundi…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *