Changement climatique : 5% de chances de limiter le réchauffement à 2°C - L'EnerGeek

Changement climatique : 5% de chances de limiter le réchauffement à 2°C

rechauffement-climatique

Avec ou sans les Etats-Unis, qui se sont retirés récemment de l’Accord de Paris, l’objectif de limiter le réchauffement climatique sous la barre des 2°C par rapport à l’ère préindustrielle paraît de toute façon bien difficile à réaliser. Selon une étude parue mardi 1er août 2017 dans la revue scientifique Nature Climate Change, nous n’aurions actuellement que 5% de chances d’y parvenir compte tenu de l’augmentation de la population mondiale et des consommations d’énergie dans les décennies à venir.

Basées sur des projections de croissance de la population permettant d’estimer la production future et les émissions de carbone dues à l’utilisation d’énergies fossiles qu’elle entraîne, les conclusions de ces scientifiques américains sont formelles. « Il y a 5% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C », l’objectif fixé par l’accord de Paris scellé par la communauté internationale en 2015, et « les chances d’atteindre l’objectif de 1,5°C, également contenu dans l’accord, ne sont que de 1% », estiment-ils.

Lire aussi : Objectif climat : la fiscalité énergétique sur la trajectoire des 2°C ?

Sur la base de ces données, la hausse globale de la température sera très probablement comprise entre 2°C à 4,9° C, « avec une valeur médiane de 3,2°C et 5% de chances qu’elle soit inférieure à 2°C« , poursuivent-ils. Des prévisions d’autant plus inquiétantes qu’elles ne sont pas basées sur le pire scénario. Les chercheurs ont en effet intégré dans leurs calculs les efforts croissants pour limiter l’utilisation des combustibles fossiles, sans toutefois envisager l’hypothèse peu probable d’un basculement massif vers les énergies renouvelables.

Lire aussi : Réchauffement climatique : les 3 prochaines années seront cruciales !

L’ensemble des experts ont depuis longtemps averti que l’objectif des 2°C serait difficile à atteindre. Selon le Giec, le groupe d’experts internationaux dont les travaux font référence sur le climat, un tel objectif nécessiterait de réduire de 40 à 70% les émissions de gaz à effet de serre provenant des énergies fossiles d’ici à 2050 par rapport à leur niveau de 2010, tout en sachant que la population ne cessera d’augmenter et passera de 7,5 milliards aujourd’hui à plus de 11,2 milliards en 2100.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 28 Avr 2017
La société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé vendredi 21 avril 2017, avoir remporté un nouveau projet de centrale biomasse en Guyane. Cette installation de 5,1 MW contribuera directement à la réalisation des objectifs de programmation pluriannuelle…
mer 21 Juin 2017
A l’occasion d’une rencontre tripartie organisée jeudi 15 juin 2017 à Thessalonique dans le nord de la Grèce, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et ses homologues chypriote et grec, ont réaffirmé leur ambition commune dans le cadre du projet…
jeu 15 Déc 2016
Si la consommation mondiale de charbon va bien diminuer dans les années à venir du fait des mesures de lutte contre le changement climatique, ce combustible très polluant restera toutefois une source d'énergie incontournable dans certaines parties du monde. Selon le…
mar 17 Jan 2017
Après trois mois de hausse consécutive, les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement diminuer à compter du 1er février prochain selon une information du Figaro confirmée à l'AFP par une source proche du dossier. Ces tarifs sont recalculés chaque mois…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *