Charbon : l’Ukraine signe un contrat historique avec les Etats-Unis Charbon : l’Ukraine signe un contrat historique avec les Etats-Unis

Charbon : l’Ukraine signe un contrat historique avec les Etats-Unis

Fragilisées depuis la crise de Crimée en 2014, les relations commerciales entre l’Ukraine et la Russie sont aujourd’hui réduites au stricte de minimum, et pourraient bien disparaître totalement avec l’entrée en jeu des Etats-Unis. L’Ukraine a en effet signé un contrat « historique« , officialisé lundi 31 juillet 2017, lui permettant d’importer pour la première fois du charbon des Etats-Unis, afin de compenser la fin des approvisionnements de l’Est sous contrôle des séparatistes pro-russes, et de s’affranchir de sa dépendance énergétique à la Russie.

En conflit direct avec les séparatistes prorusses qui tiennent les régions de l’Est de l’Ukraine (riches en anthracite), Kiev avait finalement renoncé au mois de mars 2017, sous la pression des ultra-nationalistes, à bénéficier des réserves en charbon de ces régions pour alimenter ses centrales électriques. Ces derniers considéraient que le gouvernement ukrainien ne pouvait plus commercer avec des rebelles qui s’efforcent à leurs yeux d’établir leur fief près de la frontière avec la Russie.

Lire aussi : Paralysée par une grève, l’Ukraine déclare l’état d’urgence énergétique

Problème, le gouvernement ukrainien qui manque aujourd’hui cruellement de ressources et doit composer avec un réseau sous tensions constantes, n’a eu depuis d’autres choix que de s’approvisionner temporairement en Russie, alors même qu’il souhaite s’affranchir de sa dépendance envers Moscou. Une situation intenable compte tenu des relations conflictuelles entre ces deux pays, qui a poussé Kiev à se tourner vers les Etats-Unis afin de cesser toutes importations en provenance de Russie. Le gouvernement a en effet officialisé lundi 31 juillet un contrat d’approvisionnement inédit entre le producteur américain XCoal et l’électricien ukrainien TsentrEnergo.

Lire aussi : L’Ukraine veut stopper les importations de charbon russe au profit des Etats-Unis

« Un premier cargo déchargera 85.000 tonnes de charbon début septembre en vue d’importer au total 700.000 tonnes d’ici à la fin 2017« , a précisé le directeur général de la société, Oleg Kozemko. « C’est une journée historique », a insisté de son côté Ernie Thrasher, PDG du groupe américain basé en Pennsylvanie. « Cet accord marque la première fois où du charbon va être importé des Etats-Unis vers l’Ukraine ». Les volumes prévus par le contrat avec XCoal seront suffisants dans un premier temps pour couvrir la consommation de l’Ukraine pendant l’hiver prochain, et pourraient atteindre deux millions de tonnes dès l’an prochain. Des négociations avec d’autres pays comme l’Afrique du Sud seraient également en cours, a ajouté le gouvernement ukrainien.

Crédits photo : UA Time

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 18 Avr 2016
Au cours de la visite de François Hollande en Egypte, plusieurs protocoles d’accord ont été signés pour le secteur énergétique. Ainsi, le groupe EDF Energies Nouvelles devra notamment développer les éoliennes et le solaire, tandis qu’Engie s’occupera aussi de gaz…
jeu 14 Août 2014
Alors que la moitié des réacteurs nucléaires belges ne fonctionnent plus pour des raisons conjoncturelles, la situation électrique belge pose problème. Ainsi, en plus des deux réacteurs, Doel 3 et Tihange 2, fermés depuis 2012 pour des problèmes techniques, s’ajoute le réacteur…
mar 17 Jan 2017
Après trois mois de hausse consécutive, les tarifs réglementés du gaz pourraient légèrement diminuer à compter du 1er février prochain selon une information du Figaro confirmée à l'AFP par une source proche du dossier. Ces tarifs sont recalculés chaque mois…
mer 19 Juil 2017
Dans un contexte nouveau où les énergies renouvelables semblent enfin prendre leur envol au détriment des énergies plus traditionnelles, il est un combustible fossile que ne connaît pas la crise. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), publié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *