Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 0,8% en août 2017 - L'EnerGeek

Les tarifs réglementés du gaz baisseront de 0,8% en août 2017

economies-energie-gaz

En attendant leur probable suppression dans l’avenir en lien avec la décision du Conseil d’Etat du 19 juillet 2017, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être révisés mensuellement par le gendarme de l’énergie afin de suivre au plus près l’évolution des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie. Ils devraient dans ce cadre enregistrer une nouvelle baisse de 0,8% au mois d’août 2017.

Les consommateurs devraient voir leur facture de gaz diminuer une nouvelle fois le mois prochain. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie à environ 5,8 millions d’usagers en France, devraient en effet légèrement baisser au 1er août 2017, a-t-on appris dans une délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publiée jeudi 27 juillet au Journal Officiel. Cette baisse de « 0,8% du tarif moyen hors taxe » répercutera l’évolution du coût d’approvisionnement d’Engie depuis le mois de juillet, et concernera les 3 millions de foyers qui se chauffent au gaz. Elle sera de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson et de 0,5 % pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz se stabilisent au mois de juin 2017

Après une légère stabilisation depuis le mois de juin, ces tarifs reprennent donc une tendance baissière plus générale, et contrebalancent ainsi la forte hausse du mois de janvier dernier (+5%). Au total, ces tarifs ont diminué de plus de 20,5% depuis le 1er janvier 2014, reflétant au mieux le recul des cours, précise la CRE.

Lire aussi : Marché de l’énergie : est-ce la fin des tarifs réglementés ?

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. Ces prix sont toutefois menacés de disparition depuis la décision du Conseil d’Etat du 17 juillet dernier les déclarant contraire au droit européen.

Crédits photo : Stevepb

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 3 Juil 2017
A l’instar de la Pologne qui inaugurait récemment sa première livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) américain, la Lituanie conteste elle-aussi la mainmise de la Russie sur l’Europe en matière d’approvisionnement gazier et souhaite réduire à terme sa dépendance au…
ven 21 Juil 2017
Symbole de la réconciliation entre Moscou et Ankara, le projet de gazoduc TurkStream offrira à la Russie un nouveau point d’entrée en Europe pour ses exportations de gaz naturel, mais fera également de la Turquie un partenaire commercial de premier…
jeu 26 Mai 2016
Alors que près d’un tiers des stations service sont en pénurie d’essence, les représentants des entreprises tirent la sonnette d’alarme. Une situation qui pourrait ne pas s’améliorer puisque les centrales nucléaires veulent se joindre à la contestation. (suite…)
mar 14 Fév 2017
Outre le séisme politique déclenché par le décret dit du "Muslim ban", les premières décisions du président américain Donald Trump relatives à la politique énergétique et environnementale des Etats-Unis, ont elles aussi suscité de nombreuses réactions aussi bien dans l'opposition…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *