Précarité énergétique : Birmingham se lance dans un vaste projet de rénovation - L'EnerGeek

Précarité énergétique : Birmingham se lance dans un vaste projet de rénovation

renovation-energetique-birmingham

En Grande-Bretagne comme en France, la transition énergétique s’organise et elle passe notamment par des initiatives locales. Plusieurs grandes villes se sont déjà lancées dans différents projets visant à améliorer leur bilan énergétique, soit en limitant leur consommation soit en investissant dans les énergies renouvelables. Dernier exemple en date : la ville industrielle de Birmingham vient de donner le coup d’envoi d’un vaste projet pour son parc de logements sociaux. Cette rénovation énergétique fait intervenir les toutes dernières technologies dans la gestion de la consommation, et elle vise à diminuer la facture des particuliers afin d’enrayer le problème de la précarité énergétique.

La précarité énergétique : un enjeu économique

Ne pas avoir les moyens de se chauffer correctement, ne pas pouvoir payer ses factures d’électricité, ne pas disposer des revenus suffisants pour investir dans la rénovation de son logement : autant d’éléments qui caractérisent la précarité énergétique à laquelle de nombreux ménages sont confrontés. En France, ce n’est qu’en 2010 que la notion de précarité énergétique a été officiellement définie et qu’elle est apparue dans l’encadrement légal. Avec la loi de transition énergétique, la lutte contre cette précarité énergétique est devenue l’une des priorités du gouvernement, d’autant que selon les chiffres de l’ADEME la France compte près de 5 millions de foyers touchés par ce problème.

Mais la Grande-Bretagne est elle aussi confrontée à ce phénomène et c’est ce qui a motivé la ville de Birmingham à se lancer dans un projet inédit sur le territoire anglais : une rénovation énergétique de grande ampleur de tout le parc des logements sociaux qui appartiennent à la ville. Afin de définir un plan d’action, la ville a lancé en mai 2017 une phase de test qui doit prendre fin en août. Pour l’instant, seuls quelques logements sont concernés. Les travaux menés visent à améliorer leur bilan énergétique pour consommer moins d’énergie au quotidien et donc diminuer la facture des ménages. Pour la ville, il s’agit aussi de commencer à mettre en place une utilisation plus rationnelle de la ressource énergétique. Car si la dépense énergétique pèse sur les ménages, elle représente aussi un pôle de dépense important pour les villes.

Pour la phase de test du projet Retrofit Plus, deux maisons jumelées ont été choisies.

Rénovation et innovation à Birmingham

Pour lancer son programme de rénovation énergétique baptisé Retrofit Plus, le conseil de la ville de Birmingham a fait appel à des spécialistes du secteur de l’énergie, à commencer par l’Université de Birmingham dont les chercheurs ont joué un rôle de consultant sur le projet, mais aussi les entreprises Beattie Passive et Intesys Ltd. Le but du projet est clair : améliorer le score énergétique de bâtiments, dont la plupart date des années 1970 et souffre d’une importante déperdition. Afin d’effectuer une phase de test préalable au projet, les entreprises ont du déployer leur solution commune sur deux logements types, des maisons jumelées dont la performance énergétique est mesurée au quotidien depuis avant les travaux.
La stratégie choisie a privilégié une solution combinée avec une première phase des travaux qui vise la rénovation énergétique du bâtiment, et une seconde phase qui a pour but de mettre en place des outils de contrôle et de pilotage de la consommation d’énergie. Dans un premier temps, les logements ont donc bénéficié d’une nouvelle installation isolante, le système TCosy mis au point par Beattie Passive. Cette installation a été spécialement pensée pour la rénovation de vieux bâtiments : il s’agit d’une enveloppe de bois qui est installée à l’extérieur de la maison ou de l’immeuble. Elle s’installe directement sur le bâti existant, murs et toiture, et on injecte des matériaux isolants pour combler l’espace entre l’enveloppe et le bâti. De cette manière, on peut aisément diminuer la déperdition d’énergie sans pour autant avoir à modifier la structure du bâtiment. En complément, les logements ont été équipés de fenêtres à triple vitrage et de portes nouvelle génération pour limiter les pertes de chaleur.

Le système TCosy permet de lutter contre la précarité énergétique avec une rénovation thermique facile à mettre en place.

Une fois la rénovation terminée, la seconde phase des travaux a commencé pour embarquer un équipement innovant afin de mieux gérer la consommation énergétique des habitations. Des capteurs d’énergie ont ainsi été posés et ils sont combinés à un système de contrôle intelligent qui permet de piloter la consommation de la maison. La température dans les pièces est ainsi réglée de manière automatique, ce qui optimise les dépenses de chauffage sans pour autant diminuer le confort des habitants.

Une phase de test avant de penser l’urbanisme de demain

La transition énergétique implique l’avènement d’un nouveau modèle d’urbanisme dans lequel les bâtiments doivent devenir de plus en plus performants. En Allemagne, certains bâtiments abritant des logements ont été conçus pour être capable de produire assez d’énergie pour couvrir les besoins des habitants. En France, de plus en plus de projets d’éco-quartiers sont pensés en amont autour d’une ressource énergétique locale qui fournira l’électricité et le chauffage aux foyers. Non seulement l’efficacité énergétique devient une norme comme les autres, mais elle est aussi un argument économique crucial pour attirer les futurs locataires ou propriétaires.
Avec son projet de rénovation énergétique Retrofit Plus, la ville de Birmingham a déjà en partie gagné son pari : avec une réduction de la consommation énergétique de 80% sur les logements test, les économies d’énergie sont là, et la facture énergétique des ménages a considérablement baissé. Dès septembre, l’ensemble des résultats des bâtiments testés seront analysés dans le détail par les chercheurs de l’Université de Birmingham et ils permettront aux entreprises responsables du projet de proposer au conseil de la ville un plan de rénovation global pour le parc des logements sociaux.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 6 Mar 2014
Les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers temps sur l’Afrique du Sud ont eu une conséquence inattendue : le charbon, trop mouillé, ne peut plus être brûlé dans les centrales thermiques. La compagnie publique d’électricité, Eskom a dû déclenché une procédure d’urgence…
jeu 8 Juin 2017
Selon des informations dévoilées par le constructeur automobile allemand lors d'un atelier organisé samedi 3 juin 2017 sur l'électrification progressive de ses futurs modèles, la nouvelle Audi A8 devrait être équipée d’un système d’amortisseurs inédit capable de récupérer l’énergie des…
mar 7 Fév 2017
Après publication d'une communication sur le deuxième état de l'union de l'énergie par la Commission européenne, son vice-président, Maroš Šefčovič, entame une tournée européenne pour expliquer la stratégie énergétique de l'Union. Une façon de clarifier les objectifs énoncés dans le "Winter package" présenté…
ven 17 Mar 2017
En constante augmentation ces dernières années, les difficultés rencontrées dans la maîtrise de l'énergie par plusieurs millions de ménages français en situation de précarité énergétique, sont encore plus criantes lors des hivers rigoureux comme ce fut le cas cette année.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *