Quatre actions pour réduire son empreinte carbone individuelle Quatre actions pour réduire son empreinte carbone individuelle

Quelles sont les quatre actions pour réduire efficacement son empreinte carbone individuelle ?

Alors que fournisseurs d’énergies et autres industriels se démènent pour améliorer l’efficacité énergétique des logements via le progrès technologiques et la numérisation progressive des réseaux, la réduction de l’empreinte carbone individuelle dépend surtout de la bonne volonté de chaque consommateur. Or, s’il est important d’économiser l’énergie au quotidien, les actions à mettre en place pour avoir un véritable impact sur la réduction des émissions doivent être beaucoup plus radicales. Selon un rapport publié mardi 12 juillet 2017, des chercheurs suédois identifient les quatre actions les plus efficaces pour réduire l’empreinte carbone et lutter contre le réchauffement climatique.

Après avoir analysé plus de 39 études publiées dans des revues scientifiques et des rapports gouvernementaux qui calculent comment les choix de mode de vie des individus peuvent réduire l’empreinte carbone, une équipe de chercheurs de l’Université Lund en Suède, en ont déduit les quatre mesures les plus efficaces actuellement pour favoriser une réduction des émissions des gaz à effet de serre à l’échelle individuelle. Selon leurs conclusions publiées dans la revue Environmental Research Letters, adopter un régime végétarien, éviter de voyager par avion, ne pas avoir de voiture et faire moins d’enfant, font partie des actions les plus efficientes sur le plan du climat.

Lire aussi : Comment réduire de 15% la consommation électrique de votre foyer ?

Selon les estimations de ces chercheurs :
– Ne pas posséder de voiture permet d’éviter l’équivalent de 2,4 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an.
– Avoir une alimentation sans viande permet de ne pas émettre 0,8 tonne de CO2 annuellement.
– Ne pas prendre l’avion se traduit par une réduction de 1,6 tonne de CO2 par voyage.
– Avoir moins d’enfants enfin, mesure à la fois la plus radicale et la plus irréaliste, est la mesure la plus efficace pour combattre le réchauffement des températures. Le fait d’avoir un enfant de moins revient en effet à diminuer les émissions de CO2 de 58,6 tonnes par an, ont calculé les auteurs. « Une famille américaine qui choisit d’avoir moins d’enfants contribue au même niveau de réduction des émissions de CO2 que 684 adolescents qui décident de recycler systématiquement leurs déchets pendant le restant de leur vie », affirme Seth Wynes, membre de l’équipe de recherche.

Lire aussi : Economies d’énergie : des applications pour mieux réguler sa consommation électrique

Si l’application de telles mesures à l’ensemble de la population est bien sûr totalement utopiste, elles seraient pourtant beaucoup plus efficaces que les actions conseillées à l’heure actuelle par les pouvoirs publics. A titre d’exemple, l’une des stratégies les plus encouragées au Canada, aux Etats-Unis, en Australie ou en Europe consistent à utiliser des ampoules électriques à faible consommation d’électricité et à recycler le plus possible. Or, ces actions sont huit et quatre fois moins efficaces respectivement que d’adopter un régime végétarien, assure ce rapport.

Crédits photo : Stux

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 10 Nov 2014
Alors qu'un récent rapport de l'Organisation des Nations Unies (ONU) invite vivement toute la planète à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre et qu'un accord a été conclu pour maintenir le réchauffement climatique à moins de…
lun 19 Juin 2017
Objet de nombreuses critiques de la part de certains élus locaux qui refusaient dans un premier temps son déploiement, le compteur intelligent Linky, mis en place progressivement dans l’ensemble des foyers français depuis 2015 par Enedis, semble finalement séduire ses…
mar 28 Fév 2017
Alors que la production de gaz vert reste toujours insuffisante en France pour espérer atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique, selon le dernier panorama du gaz renouvelable publié par le SER, le gouvernement a décidé vendredi 24…
ven 14 Avr 2017
Présent à Bruxelles mardi 11 avril 2017, le ministre de l’Energie algérien, Noureddine Boutarfa, s'est entretenu avec le commissaire européen à l’Action pour le climat et à l’énergie, Miguel Arias Canete, sur les différents moyens d’intensifier et d’approfondir les actions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *