Engie prévoit d’investir un milliard d’euros dans les énergies propres en Chine - L'EnerGeek

Engie prévoit d’investir un milliard d’euros dans les énergies propres en Chine

Engie-Isabelle_kocher_chine

A l’instar du groupe EDF, le fournisseur français de gaz et d’électricité Engie s’engage lui aussi pleinement sur le marché des énergies renouvelables chinois. De passage à Pékin mercredi 12 juillet 2017, la directrice générale du géant énergétique français, Isabelle Kocher, a en effet affiché de fortes ambitions de développement dans ce pays, et dévoilé un plan d’investissement de près d’un milliard d’euros dans les énergies propres pour les prochaines années.

Premier marché mondial en matière d’énergies renouvelables, la Chine devrait enregistrer une très forte croissance dans les années à venir sur ce secteur, et s’impose de fait comme un pays prioritaire de développement pour de nombreux acteurs énergétiques européens. Après EDF EN qui s’est lancé en 2016 dans son premier projet éolien en Chine, le groupe Engie a lui aussi pris pied sur le marché de l’énergie renouvelable chinois, via l’acquisition en avril dernier, de 30% du capital d’Unisun, une société chinoise présente à la fois sur la gestion de projet et sur la fabrication d’équipements photovoltaïques.

Lire aussi : Charbon : la Chine joue-t-elle vraiment le jeu de la transition énergétique ?

Le producteur français n’entend toutefois pas s’arrêter là et devrait multiplier les investissements et les partenariats dans les années à venir. Engie, qui a déjà engagé début 2016 un plan d’investissement de 22 milliards d’euros au niveau mondial dans les énergies nouvelles, compte notamment investir plus d’un milliard d’euros en Chine dans le solaire, le biogaz, les stations de recharge pour voitures électriques et les réseaux urbains de chaleur et de froid.

Lire aussi : Engie et le Suisse Bertrand Piccard s’allient pour soutenir les technologies renouvelables

« Les besoins sont immenses », a déclaré la dirigeante du groupe, qui s’est dite « impressionnée » par « la vitesse de déploiement » des énergies renouvelables en Chine. Dans ce contexte, « nous avons de très belles années de développement devant nous », a-t-elle assuré. Le groupe est pour le moment à la recherche d’un partenaire chinois « pour marier notre capacité technologique avec un acteur qui a une emprise locale », a-t-elle conclu.

Crédits photo : Isabelle Kocher (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 3 Mar 2017
Les Etats membres de l'Union européenne sont parvenus, mardi 28 février, à une position commune sur la réforme du système européen d'échange de quotas d'émissions, permettant l'ouverture de négociations avec le Parlement européen. Le plus grand marché du carbone au…
mar 11 Mar 2014
Le Commissariat général au développement durable (CGDD), a publié il y a quelques temps son dernier Tableau de bord éolien-photovoltaïque trimestriel de l'année 2013. Le document traite de l'évolution du raccordement des productions éoliennes et photovoltaïques, en forte baisse l'an dernier.  [stextbox id="info"]Un bilan…
mer 22 Avr 2015
Quelques mois avant d'être imitée par la ville de Portland, aux États-Unis, l’île de Tahiti déployait sur son territoire un dispositif hydraulique fonctionnant à la manière d'un moulin à eau, capable de produire de l'électricité renouvelable grâce à son réseau…
jeu 19 Avr 2018
Comme le craignaient professionnels et élus locaux suite à l’amendement de dernière minute déposait en mars par le gouvernement dans le projet de loi « État au service d’une société de confiance », le ministère de la Transition écologique et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *