Climat : le français Axa rejoint l’initiative RE100 - L'EnerGeek

Climat : le français Axa rejoint l’initiative RE100

AXA_energies_vertes_RE100

L’initiative RE100 de l’ONG Climate Group, qui réunit de grandes entreprises ayant promis d’utiliser 100% d’énergies renouvelables à long terme, a franchi mardi 11 juillet 2017 la barre symbolique des 100 membres en étant rejointe par quatre grands groupes, dont l’assureur Axa. Le groupe français, présent dans plus de 60 pays, a fait part dans ce cadre de sa volonté de se fournir exclusivement en électricité verte à l’horizon 2025.

Projet de collaboration internationale entre entreprises d’influence qui s’engagent à utiliser une électricité 100% renouvelable, l’initiative RE100 de l’ONG Climate Group, a pour but d’accroître substantiellement la demande des entreprises, et la livraison d’énergie renouvelable. Un objectif en accord avec la nouvelle stratégie de l’assureur français AXA, qui a annoncé mardi sa volonté de s’associer à ce mouvement et d’atteindre d’ici 2025 100% d’énergies renouvelables. « En tant qu’investisseur de long terme et leader mondial de l’assurance, nous pensons que le changement climatique et la transition énergétique comportent des risques et opportunités méritant notre attention. Il faut réduire considérablement les émissions de carbone pour limiter les risques climatiques », précise le groupe dans un communiqué.

Lire aussi : L’assureur AXA renforce son engagement contre le charbon

« Etant devenu en 2015 le premier assureur mondial à se désinvestir du charbon, et ayant annoncé notre ambition de tripler nos investissements verts d’ici 2020, nous sommes désormais fiers de nous engager en matière d’empreinte carbone : d’ici 2025, nous serons passés à 100% d’énergie renouvelable ». En 2015, les locaux d’Axa consommaient 36% d’énergie renouvelable, une proportion passée à 53% en 2016. Avec ce nouvel objectif, Axa compte désormais élargir la cible en incluant à la fois ses locaux et ses data centers.

Outre Axa, le brasseur danois Carlsberg, le groupe chimique néerlandais AkzoNobel et le groupe de luxe britannique Burberry viennent de rejoindre cette initiative, lancée en 2014 et popularisée en amont de la COP21 à Paris. On trouve également parmi les précédents signataires, des groupes comme Google, Microsoft, Walmart, Johnson and Johnson, Nestlé, Ikea, ou encore le constructeur automobile indien Tata Motors.

Crédits photo : Kokky92

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 10 Avr 2014
A l’instar du gouvernement allemand qui vient d’annoncer son intention de réduire les subventions accordées aux énergies renouvelables en Allemagne, la Commission européenne suspend le régime dérogatoire dont bénéficient les énergies vertes en Europe. Bruxelles chercher à ouvrir ce secteur…
mar 14 Juin 2016
Avec 29 fermes solaires ouvertes ces derniers mois, le Chili ne parvient plus à écouler ses excédents de production et la distribue gratuitement à une partie de la population. Une aubaine pour les consommateurs bien que cette situation fragilise les énergéticiens.…
jeu 12 Jan 2017
Mauvaise nouvelle pour la filière hydrolienne française. Le projet Nepthyp, l'un des symboles des grandes ambitions hexagonales en la matière, ne devrait finalement pas se concrétiser. Le groupe Engie a annoncé le 6 janvier dernier l'abandon du projet en raison du…
mar 12 Fév 2013
D’après les informations de la Dépêche du Midi, EDF investit 14 millions sur la centrale hydroélectrique d’Artigues (Hautes-Pyrénées) dans le cadre de son programme national de modernisation des installations hydroélectriques, Super’Hydro. Cette somme va permettre de rénover la conduite forcée…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *