Des primes à l'achat appliquées aux véhicules électriques d'occasion ? Des primes à l'achat appliquées aux véhicules électriques d'occasion ?

Des primes à l’achat appliquées aux véhicules électriques d’occasion ?

bonus-ecologique-voiture électrique-occasion

Le ministre de la Transition écologique et solidaire veut en finir avec les véhicules les plus polluants et compte bien mettre tous les atouts de son côté en généralisant à l’ensemble des véhicules, le système de bonus écologiques mis en place par le gouvernement précédent. En vigueur jusqu’à présent pour l’achat de voitures neuves, ces primes pourraient donc bientôt concernées également l’achat de voitures d’occasion électriques ou hybrides

Après avoir annoncé la semaine dernière lors de la présentation de son plan climat, la fin des ventes de voitures essence ou diesel dès 2040, Nicolas Hulot se penche désormais sur les moyens d’y parvenir. Invité à s’exprimer sur RTL ce lundi 10 juillet 2017, le ministre a insisté sur l’importance d’aider les ménages à se débarrasser des modèles les plus anciens et les plus polluants en offrant aussi une prime pour l’achat de véhicules électriques d’occasion. Grâce à cette prime, « on va donner la possibilité d’acheter un véhicule d’occasion car tout le monde n’aura pas la possibilité dans l’immédiat de s’acheter un véhicule neuf », a déclaré le ministre de la Transition écologique.

Lire aussi : Fin des voitures thermiques en 2040 : les constructeurs soutiennent Nicolas Hulot

Cette prime sera offerte aux propriétaires d’un véhicule diesel datant d’avant 1997 ou essence d’avant 2001 qui achètent un véhicule plus propre neuf ou d’occasion. Son montant devrait être précisé dans le cadre du Projet de loi de finances pour une mise en oeuvre espérée dès 2018. « Ce qu’il faut c’est que dans 15 ans le parc soit totalement rénové, c’est un enjeu de santé publique », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Mobilité électrique : panorama des aides financières en 2017

Jusqu’à présent, les primes à l’achat pour les véhicules électriques ou hybrides n’étaient accessibles que pour l’achat d’un véhicule neuf. Elles élevaient à plus de 6.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf, à quoi peuvent s’ajouter 4.000 euros si c’est en remplacement d’un diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006. Ce bonus était de 1.000 euros pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable neuve, avec une aide additionnelle de 2.500 euros pour la mise au rebut d’un diesel d’avant 2006.

Crédits photo : Carbon Tracker

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 5 Mai 2014
La Métropole Nice Côte d’Azur a lancé cette semaine les premiers appels à candidature dans le cadre du projet d’expérimentation européen CITYOPT. Adressé directement aux usagers, ce programme entend analyser les comportements quotidiens des consommateurs afin de développer par la…
mer 14 Oct 2015
Transformer les milliers de routes qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production électrique, c'est l'ambition de la société Colas, filiale du groupe Bouygues, qui a dévoilé mardi 13 octobre, à l'occasion du salon world efficiency de…
Réseau de Transport d’Électricité (RTE), filiale d'EDF en charge du réseau public de transport d'électricité, a publié comme chaque année son bilan électrique. Selon cette étude chiffrée, 2014 a été une année marquée par la baisse de la consommation d'électricité, en…
mer 1 Fév 2017
Présentée comme la solution pour réduire votre facture énergétique et participer à la lutte contre le réchauffement climatique, la rénovation énergétique des logements est aujourd'hui fortement encouragée par le gouvernement. Les mécanismes de soutien financier sont de plus en plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *