Eolien offshore : EDF EN acquiert OWS, une société de maintenance allemande - L'EnerGeek

Eolien offshore : EDF EN acquiert OWS, une société de maintenance allemande

maintenance_éolienne_offshore_mer_OWS

A la suite de l’acquisition de la société française Futuren, très présente en Allemagne, le groupe français EDF EN, filiale d’EDF spécialisée dans les énergies vertes, poursuit ses investissements outre-Rhin. Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF EN, a en effet annoncé en exclusivité le rachat prochain par son groupe de la société allemande de maintenance de parcs éoliens en mer Offshore wind solutions (OWS).

Premier producteur d’énergies renouvelables en Europe, le groupe français EDF entend bien conserver sa position dominante sur ce marché et contribuer encore davantage à la transition énergétique en cours. Il prévoit pour cela, dans le cadre de son plan stratégique CAP 2030, de doubler ses capacités de production renouvelables à l’horizon 2030 en France comme à l’international.

Lire aussi : EDF EN finalise l’acquisition du groupe Futuren

Peu présent en Allemagne jusqu’à maintenant, le groupe EDF a fait de notre voisin une de ces priorités d’investissement. Il a obtenu ses premiers actifs outre-rhin en juin dernier avec le rachat du spécialiste français de l’éolien Futuren, qui dispose là-bas de 140 MW de capacités de production éolienne et prévoit d’engager un processus de « repowering » sur l’ensemble de ces pars (opération de remplacement des éoliennes par des turbines plus récentes et plus efficientes). Il dispose pour cela de la société Reetec, autre filiale d’EDF EN en Allemagne, présente dans la construction, l’exploitation et la maintenance de parcs éoliens terrestres, et compte investir dans la société Offshore wind solutions (OWS), spécialisée quant à elle dans la maintenance des parcs éoliens offshore.

Lire aussi : Eolien offshore : les premiers parcs du monde sans subventions attribués en Allemagne

Cette opération « vient compléter l’activité de Reetec », a expliqué M. Cahuzac, lors d’un point presse. « L’Allemagne est un pays extrêmement compétitif en termes (d’énergies) renouvelables. (…) Sur une activité de services comme l’offshore, il y a de la valeur ajoutée et donc on estime que nous pouvons capter cette valeur ajoutée en nous renforçant dans ce domaine », a-t-il ajouté. OWS s’occupe notamment de la maintenance d’un parc éolien de 400 MW en mer du Nord et emploie 188 personnes.

Crédits photo : OWS

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 16 Juin 2014
Avec l'arrivée des groupes français EDF et Bouygues en tant que partenaires techniques du projet, la centrale biomasse ivoirienne Biovea semble plus que jamais lancée sur les rails de son ouverture, prévue fin 2015. Porté par la société Biokala, ce…
mer 7 Jan 2015
Pour répondre à une demande en électricité galopante tout en limitant ses émissions de CO2, l'Inde s'appuie sur l'énergie nucléaire comme nous l'avons vu hier. Mais pas seulement. Le gouvernement indien via son Premier ministre Narendra Modi a fortement relevé les objectifs…
jeu 25 Mai 2017
Connue pour avoir mis en service en 2015 la plus grande centrale solaire d'Europe à Cestas près de Bordeaux, la société française continue d’être particulièrement active dans le domaine du photovoltaïque. Neoen a annoncé mardi 23 mai 2017, la signature…
jeu 24 Mar 2016
Et si la deuxième capitalisation du CAC40 se tournait vers l’électricité ? En présentant son projet pour Total dans vingt ans, le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a effectivement dévoilé ses ambitions pour la transition énergétique de l'entreprise. (suite…)

COMMENTAIRES

  • Un secteur qui progresse vite avec des prix qui devraient baisser plus vite que les autres secteurs éolien : l’éolien flottant (FOW). Je cite une étude de juin 2017 (lien ci-dessous) :

    Europe has an exceptionally high potential for Floating offshore wind (FOW). At 4,000 GW, it is significantly more than the resource potential of the US and Japan combined. FOW will allow countries like Norway, Portugal or Spain, where the potential for BFOW (bottom-fixed offshore wind) is very limited, to enter the offshore wind industry.

    FOW has a very positive cost-reduction outlook. Prices will decrease as rapidly as they have in onshore and potentially at an even greater speed. FOW has advantages over conventional offshore hardware because turbines can be located further away from shores in areas with higher average wind speeds without depth constraints. Turbines can also be significantly larger on floating installations and construction, installation, operation and maintenance costs could be lower than on fixed sites. The technology has developed rapidly in recent years and it is now ready to be fully commercialised at utility scale projects. FOW holds the key to an inexhaustible resource potential in Europe. 80% of all the offshore wind resource is located in waters 60 m and deeper in European seas, where traditional BFOW is not economically attractive. Larger wind turbines that will be developed in the near future, for example 12-15 MW, can be installed on FOW substructures. The combination of larger wind turbines, producing energy for longer lifetimes and larger projects, could make FOW economics as attractive as BFOW. The report – ‘Floating Offshore Wind Vision Statement’ – said the sector’s costs could fall by 10% by 2020 and 25% by 2030:

    https://windeurope.org/wp-content/uploads/files/about-wind/reports/Floating-offshore-statement.pdf

    .

    Répondre
  • Les danois on mis au point une éolienne flottante hybride grâce aux programmes de l’Union européenne, qui est la seule au monde de ce type et vaut le détour par tous ses avantages :

    The world’s first successfully offshore-tested combined wind and wave device: Floating Power Plant operates the world’s only offshore-proven and grid-connected combined floating wind and wave device.

    Advantages: Higher power density (MW/km2);
    Smoother power output;
    Increased uptime and safer access;
    Lower cost of energy (LCOE)
    High costumer ROI.

    The P80 is a floating platform that hosts a single wind turbine ranging from 5 MW to 8 MW. The platform integrates 2 MW to 3.6 MW wave power dependent on the wave resource. The platform is moored at a single point allowing the P80 to passively rotate to face the waves securing a safe offshore boat landing and transfer aft of the platform. The platform rotation is secured via the high wave absorption of 60-80% of the inherent energy in the waves.

    http://www.floatingpowerplant.com/

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *