Energies renouvelables : une progression trop lente selon REN21 - L'EnerGeek

Energies renouvelables : une progression trop lente selon REN21

Si l’on peut logiquement se réjouir d’une année 2016 record en matière de raccordements d’installations renouvelables, le douzième rapport annuel REN21, publié mardi 6 juin 2017 par l’association éponyme, se veut légèrement moins optimiste. Cette étude de référence pour de nombreux industriels et politiques, propose le bilan des énergies renouvelables pour l’année 2016 et s’inquiète d’un rythme de croissance trop lent et d’une chute des investissements dans des filières renouvelables déjà à la traîne.

Malgré des chiffres records encourageants, l’année 2016 n’aura pas permis de gommer les inquiétudes relatives au réchauffement des températures. Selon le rapport 2017 sur les énergies renouvelables du réseau d’experts REN21 (Renewable Energy Policy Network for the 21st Century), le rythme de développement des énergies vertes reste encore trop lent à l’échelle internationale pour limiter le réchauffement climatique sous les 2 degrés, et la baisse globale des investissements s’avère très préoccupante pour les années à venir.

Lire aussi : Les énergies renouvelables ont couvert 18% de la consommation électrique au 1er trimestre 2017

« La transition énergétique ne se produit pas suffisamment vite pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, avec des investissements en baisse, les secteurs des transports et de la chaleur verte à la traîne, et des subventions aux énergies fossiles toujours trop importantes », alerte le rapport. En 2016, 161 gigawatts de nouvelles capacités de production d’énergie renouvelable ont été installées dans le monde, soit un niveau record, mais les investissements ont baissé dans le même temps de 23% par rapport à 2015, plus particulièrement dans les pays en voie de développement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le détail, les deux filières renouvelables phares, l’éolien et le solaire, continuent d’accaparer la majorité des financements, quand d’autres secteurs auraient tout autant besoin d’être développés (géothermie, biomasse, etc.). Plusieurs secteurs déterminants pour la transition énergétique, comme la production de chaleur ou de froid renouvelables et la mobilité électrique sont également très peu déployés et ne participent de fait que très peu à la lutte contre le changement climatique.

Lire aussi : Les énergies renouvelables emploient 10 millions de personnes dans le monde selon l’Irena

Un point positif malgré tout, le solaire et l’éolien deviennent dans certains pays « l’option la moins coûteuse », par rapport aux énergies fossiles, souligne le rapport. Une tendance qui pourrait inciter les gouvernements et les investisseurs privés à privilégier définitivement les énergies vertes au détriment des combustibles fossiles. A ce jour, les subventions aux énergies fossiles sont toujours plus de quatre fois supérieures à celles accordées aux énergies renouvelables.

Crédits photo : BNEF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 29 Mar 2017
La Banque européenne d’investissement (BEI), qui s'engage depuis plusieurs années déjà en faveur d'une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques a annoncé, jeudi 23 mars 2017, la création d'un nouveau fonds d'investissement.…
ven 12 Juin 2015
En 2018, un lagon artificiel pourrait permettre à 155 000 foyers gallois d’être alimentés en électricité verte. C’est en tout cas l’objectif du projet de Tidal Lagoon Power, qui consiste à construite une digue en arc de cercle d’une dizaine de…
ven 5 Mai 2017
La ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal a annoncé, dimanche 30 avril 2017, la publication au Journal Officiel du décret d’application de l’ordonnance relative à l’autoconsommation d’électricité solaire, inscrite dans la loi de transition énergétique pour la croissance…
jeu 4 Mai 2017
Donald Trump poursuit son travail de "détricotage" de la politique énergétique engagée par son prédécesseur. Le président américain a affiché vendredi 28 avril 2017, sa volonté de favoriser l'exploration et l'exploitation offshore de pétrole et de gaz, en ordonnant par…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *