Insul’grid : la nouvelle centrale hybride de stockage d'énergie lancée par Valorem - L'EnerGeek

Insul’grid : la nouvelle centrale hybride de stockage d’énergie lancée par Valorem

C’est à Bègles, près de Bordeaux, que l’entreprise française Valorem a lancé le test grandeur nature d’un tout nouveau modèle de station hybride baptisé Insul’grid. Cette phase de test qui doit durer jusqu’à septembre 2017 permettra de valider la viabilité d’un nouveau moyen de produire et de stocker les énergies renouvelables en vue de leur injection dans un réseau électrique. La combinaison des énergies renouvelables n’est pas nouvelle, mais Valorem souhaite mettre au point une stratégie de pilotage de l’énergie qui permette enfin de parvenir à un flux continu d’énergie sur le réseau. Si ce projet pilote porte ses fruits, les applications seront importantes car de nombreux territoires isolés et mal raccordés aux réseaux électriques, majoritairement des îles, seraient intéressés par ce nouveau type de mise en réseau des énergies renouvelables.

Insul’grid : la station hybride nouvelle génération

Née il y a une vingtaine d’années seulement, l’entreprise girondine Valorem s’affirme pourtant de plus en plus comme un acteur principal du secteur des ENR en France. Sa nouvelle centrale hybride en est la preuve : l’entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables entend bien disputer la place de leader français en matière d’innovation énergétique. Depuis sa création, Valorem se distingue de la plupart de ses concurrents par une particularité technique : c’est l’une des rares sociétés qui maîtrise l’intégralité de la chaîne énergétique. Depuis la conception jusqu’à l’exploitation, Valorem est capable de gérer tous les stades de la production à la distribution d’énergie. Et c’est précisément cette expertise que l’entreprise souhaite mettre en lumière avec son nouveau projet Insul’grid.

La centrale de production Insul’grid a été pensée pour offrir une production hybride d’énergies renouvelables qui peut être stockée puis injectée sur le réseau dans un flux continu. C’est le site de Newton, à Bègles, qui a été choisi pour le déploiement de cette phase de test à grande échelle. Le site accueille déjà d’autres projets, tous liés au secteur des énergies renouvelables, mais aucun n’est comparable à la centrale déployée par Valorem. Au total, ce sont 240 m2 de panneaux photovoltaïques qui ont été installés sur le site pour produire de l’énergie. Afin d’améliorer leur rendement, les panneaux sont tous équipés de trackers Exosun qui suivent toute la journée la course du soleil et corrigent l’orientation des panneaux pour augmenter leur production. Le test de production combinée d’énergie comporte aussi une partie éolienne : les ingénieurs de Valorem ont installé un mat de 80 m de hauteur équipé d’instruments mesurant la force du vent. Le but est de calculer précisément la quantité d’énergie que ce système hybride peut produire chaque jour. Les mesures sont effectuées en temps réel et traitées par un seul logiciel central qui permet également de faire des prévisions de production.

Projet des installations Insul’grid sur le site du parc Newton, à Bègles.

Mettre en place le courant continu avec les énergies renouvelables

Mais plus que son unité de production hybride d’énergie, c’est le système de stockage de l’énergie qui fait du projet Insul’grid un élément précurseur en matière de réseau : le système est sensé permettre la mise en place d’un courant continu sur le réseau électrique à partir de la production d’énergie renouvelable. On le sait, le point faible des énergies renouvelables demeure leur intermittence : les panneaux photovoltaïques ne produisent pas d’énergie la nuit, les éoliennes ne tournent pas sans vent. Le fait que les unités de production soient tributaires de la météo entraîne un écart important entre les pics de production et les pics de consommation de l’énergie. Avec son système Insul’grid, Valorem pense avoir trouvé la solution. En plus des unités de production, Insul’grid embarque un système complet de stockage de l’énergie. Trois containers ont été installés sur le site afin de stocker l’énergie produite par les panneaux photovoltaïques et l’éolienne virtuelle. Ces containers sont munis de batteries hydrogène et de batteries ion qui montent en charge au fur et à mesure de la production d’énergie.

Grâce au logiciel de gestion d’Insul’grid, l’ensemble de la production est pilotée de telle manière que l’énergie stockée soit ensuite injectée de façon continue sur le réseau. Avec ce système intelligent, la production et le stockage de l’énergie sont tous deux optimisés ; le logiciel gère la distribution de façon à éviter toute rupture dans l’approvisionnement énergétique. Insul’grid n’est donc pas une simple solution de stockage de l’énergie : elle se veut une solution globale qui permet une consommation lissée, capable de répondre à la demande énergétique sans entraîner de coupure sur le réseau.

Une solution énergétique pour les territoires insulaires

Pour l’instant, les problèmes de stockage et d’approvisionnement du réseau étaient les principaux freins pour l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Mais avec cette nouvelle avancée, Valorem est en train de prouver que les énergies renouvelables peuvent offrir une source d’approvisionnement tout aussi fiable que le nucléaire. Dans un marché particulièrement concurrentiel, l’entreprise girondine est donc en train de prendre une longueur d’avance par rapport aux autres spécialistes de l’énergie.

La phase de test du projet Insul’grid se terminera en septembre 2017 et Valorem décidera alors de passer à des réalisations à l’échelle industrielle. L’ambition principale est de proposer ce système global de production-stockage-gestion de l’énergie à des territoires isolés et mal raccordés au réseau électrique. L’entreprise vise en priorité les territoires insulaires qui rencontrent de grosses difficultés en matière d’approvisionnement énergétique et souhaitent développer les énergies renouvelables pour répondre à leurs besoins. Dès 2018, Valorem va ainsi construire un parc éolien à Sainte-Rose, en Guadeloupe. D’une capacité installée de 16 mégawatts, ce parc de Sainte-Rose comportera également des installations pour stocker l’énergie et ainsi lisser l’approvisionnement sur le réseau.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 17 Juin 2017
Gulplug est l’une des dernières nées des jeunes pousses grenobloises, des start-up spécialisées dans les nouvelles technologies et les solutions innovantes au service des modèles énergétiques de demain. Spécialisée dans la connexion et la gestion énergétique, Gulplug s’est fait un…
jeu 9 Oct 2014
Le prix Nobel de Physique 2014 a été décerné le mardi 7 octobre aux Japonais Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et à l'Américain Shuji Nakamura, pour l'invention de la diode électroluminescente (LED) bleue. Une découverte qui aura permis la mise au…
mar 27 Jan 2015
Afin de garantir le bon approvisionnement du pays en électricité lors des pics de consommation, la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, vient d’adopter deux dispositions visant, d’une part, à augmenter ponctuellement la production et, d’autre part, à accorder une prime…
dim 22 Mai 2016
Le groupe espagnol Gamesa, second fabricant d'éoliennes à l'échelle européenne, a inauguré mardi 10 mai dernier le lancement d'un prototype d'unité de production d'électricité hors réseau. Savant mélange d'énergies éolienne, solaire et thermique, ce dispositif devrait permettre d'alimenter en électricité verte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *