La Chine veut ouvrir le secteur des hydrocarbures aux investisseurs privés - L'EnerGeek

La Chine veut ouvrir le secteur des hydrocarbures aux investisseurs privés

Dans un communiqué officiel publié dimanche 21 mai 2017 par le Conseil d’Etat, le gouvernement chinois a dévoilé de nouvelles mesures destinées à redynamiser la production d’hydrocarbures à l’échelle nationale. Confrontée à une baisse de la production en contradiction avec la hausse constante des besoins, la Chine prévoit notamment d’ouvrir davantage les secteurs pétrolier et gazier aux investissements privés, et de remettre en cause un monopole des entreprises chinoises devenu inefficace.

Laissé aux mains de quelques entreprises d’Etat, le marché chinois des hydrocarbures est aujourd’hui fragilisé par la baisse des niveaux de production des opérateurs nationaux en réaction à la chute des cours du brut. Une situation qui accentue la dépendance du pays aux importations et menace la sécurité d’approvisionnement en pétrole et en gaz alors même que la demande intérieure ne cesse d’augmenter.

Lire aussi : En Chine, Pékin fait le choix du gaz naturel pour sa production d’électricité

Pour y remédier, le gouvernement envisage désormais, dans le cadre d’un nouveau plan stratégique dévoilé le weekend dernier, d’autoriser les entreprises d’Etat à « diversifier leur base d’actionnariat » et à « introduire un partenariat mixte », permettant ainsi à des compagnies privées de participer aux activités d’exploration et de posséder des installations de stockage de pétrole et de gaz. Les entreprises d’Etat dans le secteur du pétrole et du gaz doivent tout faire pour rester « en bonne forme », en « adoptant une série de mesures destinées à régler les problèmes hérités du passé », explique le communiqué.

Lire aussi : La baisse de la consommation de charbon en Chine s’est confirmée en 2016

Cette ouverture inédite devrait permettre également de recadrer quelques unes des sociétés dominantes largement critiquées ces derniers mois pour avoir augmenté leur masse salariale (China National Petroleum Corp (CNPC), China Petrochemical Corp (Sinopec) ou China National Offshore Oil Corp par exemple). « Le marché devrait jouer un rôle décisif dans l’allocation de ressources et le gouvernement devrait plus se concentrer sur la mission d’assurer la sécurité énergétique, renforcer la productivité et répondre aux besoins de la population », ajoute le communiqué.

Crédits photo : CNPC

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 7 Mai 2017
Montré du doigt par les associations écologistes pour son impact négatif sur l’environnement et la santé, le diesel est devenu en l’espace de quelques années un véritable ennemi énergétique. Le scandale du dieselgate de Volkswagen en 2015 a encore empiré…
jeu 30 Avr 2015
La centrale à cycle combiné gaz qu'exploite EDF depuis 2011 à Blénod-Lès-Pont-À-Mousson, une commune située dans le département de Meurthe-et-Moselle, a été mise à l'arrêt mercredi 22 avril dans le cadre d'une révision complète de ses installations. Aucun énergie ne sera…
ven 4 Août 2017
Affaiblis par le scandale du Dieselgate qui frappa le groupe Volkswagen en 2015 et rejetés d’un nombre de plus en plus grand de centres-villes, les véhicules diesel ne sont pas à la fête et feront l’objet d'une surveillance renforcée dans…
lun 26 Juin 2017
Producteur historique de gaz et de pétrole, le géant français se rêve désormais en fournisseur d’énergies renouvelables. Après avoir remporté en 2016 un contrat de fourniture d'électricité renouvelable pour plus de 21.000 sites publics dans l'Hexagone, Total poursuit son intégration…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *