Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

Aux Etats-Unis, les villes et les Etats veulent continuer à lutter contre le changement climatique

A l’inverse d’un président et d’un gouvernement fédéral qui ne croient pas à la nécessité de combattre le réchauffement des températures et redonnent la priorité aux industries fossiles les plus polluantes, plusieurs villes et Etats américains veulent poursuivre de leur côté, les efforts entamés avec la communauté internationale. Une trentaine d’Etats ont en effet fixé des normes forçant les compagnies d’électricité à fortement accroître leur part d’énergies renouvelables dans la prochaine décennie, au détriment du charbon et de la politique énergétique de Donald Trump.

Si la Maison-Blanche semble peu concernée par les questions d’ordre climatique et environnemental, ce n’est pas le cas d’un certain nombre de municipalités et d’Etats outre-Atlantique qui comptent bien lutter à leur niveau pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le développement des énergies renouvelables. Plusieurs dizaines de communes, de comtés et d’Etats ont exprimé ces derniers mois leur désaccord avec la politique énergétique de Donald Trump, et annoncé leur intention de contraindre la production d’électricité issue des énergies fossiles à l’échelle locale.

Lire aussi : Aux Etats-Unis, 13 grands groupes se positionnent en faveur de l’Accord de Paris

Forcement concernés par ce mouvement, les traditionnels bastions démocrates et pro-environnement de la Californie (ouest) et de New York (nord-est) ne sont toutefois pas les seuls. On y retrouve également des Etats dirigés par des gouverneurs républicains, comme l’Ohio, l’Illinois, le Michigan (est), le Texas (sud) ou l’Iowa (centre). « Ce qui m’a surpris, c’est de voir combien des gouverneurs républicains, avec l’appui des démocrates, parient sur le potentiel de développement économique et d’investissement en embrassant de nouvelles technologies dans l’efficience énergétique et les énergies propres, et ce malgré le fait que l’administration Trump s’en détourne et essaye même de dresser des obstacles », explique Dick Munson, chargé de la promotion des énergies renouvelables dans le Midwest pour l’ONG Environnemental Defense Fund.

Lire aussi : Accord de Paris : les négociations reprennent à Bonn malgré les hésitations des Etats-Unis

La large mobilisation des élus démocrates et celle plus inattendue des élus républicains au niveau des municipalités, des comtés et des Etats, pourrait permettre à terme de tenir les engagements américains dans l’Accord de Paris, et cela même si l’administration Trump décidait de ne plus coopérer. Rappelons que le Président américain a longtemps menacé de sortir de l’Accord de Paris avant de tempérer sa position. Il devrait prochainement annoncer sa décision alors que l’ensemble des parties signataires sont réunies à Bonn depuis le 8 mai 2017 dans le cadre de nouvelles négociations sur son application.

Crédits photo : TSA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Sep 2016
Dans le cadre de sa stratégie CAP 2030, l'électricien français souhaite se développer à l'international, notamment dans le secteur des énergies renouvelables. Pour ce faire, le délégué général d'EDF Energies Nouvelles, Antoine Cahuzac, vient d'annoncer son intention d'investir 2 milliards…
lun 25 Jan 2016
Peu de temps après le lancement de l’appel à projets « Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales », OpenHydro/DCNS et EDF viennent d’immerger la première hydrolienne du parc démonstrateur de Paimpol-Bréhat. Avec le succès de cette étape,…
jeu 23 Jan 2014
Selon une étude réalisée par le groupe financier américain Bloomberg New Energy Finance, les investissements dans les énergies renouvelables auraient reculé de 12% à travers le monde pour l'année 2013 : ils ont été de 254 milliards de dollars contre…
mar 18 Août 2015
La semaine dernière, un convertisseur électrique aussi haut que Big Ben a été installé à 45m au large des côtes allemandes, au terme d’un voyage de quatre jours dans la mer du Nord depuis la Norvège. Ce projet s’inscrit dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *