En cas de crise du gaz, l'Europe compte sur la solidarité communautaire En cas de crise du gaz, l'Europe compte sur la solidarité communautaire

En cas de crise du gaz, l’Europe compte sur la solidarité communautaire

Encore en chantier, le grand projet d’Union de l’énergie souhaité par la Commission européenne a pour objectif de garantir au sein de l’espace communautaire, la sécurité d’approvisionnement énergétique et l’utilisation efficiente de nos ressources, via une meilleure coopération régionale des Etats membres. Ce principe de solidarité, indispensable dans le secteur gazier compte tenu des relations complexes avec la Russie, vient d’être consacré par un accord politique approuvé, jeudi 27 avril 2017, par le Conseil de l’UE et le Parlement européen.

Proposé en février 2016 par la Commission européenne, un accord poussant les Etats membres à davantage de coopération dans le domaine gazier, traditionnellement sensible pour les gouvernements, a finalement été validé la semaine dernière par les principales institutions européennes. Selon ce texte adopté par le Conseil de l’UE et le Parlement européen, les Etats membres de l’Union européenne devront faire preuve de solidarité et de coopération en cas de crise d’approvisionnement du gaz. C’est la « première fois que le principe de solidarité s’applique » en matière d’énergie, s’est félicité l’exécutif européen dans un communiqué.

Lire aussi : Nord Stream 2 : accord de financement signé entre Gazprom et ses partenaires européens

La « coopération régionale » sur laquelle les négociateurs des trois institutions communautaires se sont accordés introduit les concepts de « corridors d’approvisionnement d’urgence » et de « client protégé par solidarité« , explique le Conseil de l’UE dans un communiqué séparé. Elle reposera notamment sur la constitution de blocs régionaux dans lesquels seront répartis les Etats membres. Ces derniers devront pouvoir fournir du gaz à un voisin en panne d’approvisionnement, en cas d’urgence et pour des clients ciblés, ménages ou services publics (comme les hôpitaux).

Lire aussi : L’Union européenne et l’Algérie renforcent leur coopération énergétique

« Cette législation sera une contribution majeure à notre sécurité énergétique. Cela va réduire notre dépendance à des tiers pour la fourniture de notre énergie et nous permettra de faire face plus rapidement et plus efficacement à toute crise d’approvisionnement en gaz » a déclaré Konrad Mizzi, ministre de l’Energie maltais. Ces mécanismes d’urgence ne seront utilisés qu’en dernier recours et donneront lieu le cas échéant, à des compensations pour les pays aidants.

Crédits photo : PS

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 1 Juil 2016
Pour sa troisième édition, le Prix EDF Pulse, qui récompense les start-ups innovantes regroupées en 3 catégories (e-santé, habitat connecté et ville bas carbone), a vu le 30 juin dernier le nom des trois lauréats dévoilés : Biomodex, EcoIsme et…
jeu 9 Mar 2017
La chute des investissements dans le secteur pétrolier liée au faible prix du baril en cours depuis 2014 pourrait rapidement poser problème dans un contexte de hausse constante de la consommation mondiale. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime même qu'une…
lun 30 Jan 2017
Au début du mois de janvier, l’agglomération albigeoise a reçu le label "Territoire à énergie positive" pour la croissance verte. Ce label, décerné par le ministère de l’écologie, s’accompagne d’une dotation originale : 6.000 ampoules Led que l’agglomération devra distribuer à…
mar 30 Mai 2017
A l’instar des groupes français EDF ou Engie, l’énergéticien danois se désengage lui aussi progressivement de ses activités liées aux combustibles fossiles les plus polluants. Dong Energy a annoncé mercredi 24 mai dernier, la vente de ses activités de production…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *