Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis

Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis

Très critique à l’égard du nouveau projet de gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie et l’Allemagne par la mer Baltique, la Pologne confirme sa volonté de se défaire progressivement de l’emprise russe en matière d’approvisionnement gazier. En accord avec le gouvernement, le groupe gazier polonais PGNiG a signé, jeudi 27 avril 2017, un premier contrat ponctuel sur la livraison de gaz naturel liquéfié (LNG) depuis les Etats-Unis.

Désireuse de réduire sa dépendance au gaz russe et de s’imposer sur la scène régionale comme un acteur majeur de la filière gazière, la Pologne diversifie progressivement ses sources d’approvisionnement en GNL. Elle a inauguré en 2016 à Swinoujscie un grand terminal LNG, construit pour 720 millions d’euros, et dont la capacité atteindra à terme 7,5 milliards de m3, soit la moitié du gaz consommé par la Pologne.

Lire aussi : Nord Stream 2 : accord de financement signé entre Gazprom et ses partenaires européens

Ce terminal, qui a déjà accueilli des livraisons en provenance du Qatar et de Norvège, devrait recevoir d’ici le mois de juin prochain une première livraison en provenance des Etats-Unis selon les termes d’un contrat signé la semaine dernière avec la société Cheniere Energy. « C’est la première livraison de gaz américain non seulement vers la Pologne mais vers l’Europe du nord« , a déclaré à la presse Maciej Wozniak, vice-président du groupe polonais PGNiG. « Jusqu’à présent, le LNG arrivait uniquement sur les marchés d’Europe du sud, en Espagne et en Turquie. On a acheté ce gaz à un prix intéressant« , a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agissait « d’un moment historique » pour PGNiG.

Lire aussi : Gaz naturel liquéfié : la filière française s’allie pour le développer

A ce jour, la Pologne produit un tiers de ses besoins en GNL sur la base de ses propres ressources, et en importe 40% en provenance de la Russie et 20% en provenance d’Asie. Ce nouveau partenariat avec les Etats-Unis, s’il se confirme dans le temps, permettra ainsi à Varsovie de réduire de manière significative ses achats de gaz russe.

Crédits photo : Polskie LNG SA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 28 Juil 2017
En attendant leur probable suppression dans l’avenir en lien avec la décision du Conseil d’Etat du 19 juillet 2017, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être révisés mensuellement par le gendarme de l’énergie afin de suivre au plus près l’évolution…
mar 20 Déc 2016
Selon une enquête réalisée par le cabinet de conseil Arabella Advisors pour l'association DivestInvest et publiée la semaine dernière, les investisseurs internationaux seraient aujourd'hui plus enclin à financer le développement des énergies vertes. Un nombre grandissant d'institutions financières tourneraient même…
mer 8 Mar 2017
Très peu évoquée dans la loi de transition énergétique, la question du gaz comme énergie de complément pour les années à venir paraît pourtant essentielle. Cette énergie polyvalente serait aujourd'hui la seule capable de satisfaire les besoins thermiques des bâtiments…
ven 7 Juil 2017
Soumis à de fortes pressions économiques par ses voisins arabes qui l’accusent de soutenir "le terrorisme" et de se rapprocher de l'Iran, le Qatar ne s’en laisse pas conter et envisage même de renforcer ses positions sur le marché mondial du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *