Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis - L'EnerGeek

Gaz naturel liquéfié (GNL) : la Pologne se tourne vers les Etats-Unis

Très critique à l’égard du nouveau projet de gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie et l’Allemagne par la mer Baltique, la Pologne confirme sa volonté de se défaire progressivement de l’emprise russe en matière d’approvisionnement gazier. En accord avec le gouvernement, le groupe gazier polonais PGNiG a signé, jeudi 27 avril 2017, un premier contrat ponctuel sur la livraison de gaz naturel liquéfié (LNG) depuis les Etats-Unis.

Désireuse de réduire sa dépendance au gaz russe et de s’imposer sur la scène régionale comme un acteur majeur de la filière gazière, la Pologne diversifie progressivement ses sources d’approvisionnement en GNL. Elle a inauguré en 2016 à Swinoujscie un grand terminal LNG, construit pour 720 millions d’euros, et dont la capacité atteindra à terme 7,5 milliards de m3, soit la moitié du gaz consommé par la Pologne.

Lire aussi : Nord Stream 2 : accord de financement signé entre Gazprom et ses partenaires européens

Ce terminal, qui a déjà accueilli des livraisons en provenance du Qatar et de Norvège, devrait recevoir d’ici le mois de juin prochain une première livraison en provenance des Etats-Unis selon les termes d’un contrat signé la semaine dernière avec la société Cheniere Energy. « C’est la première livraison de gaz américain non seulement vers la Pologne mais vers l’Europe du nord« , a déclaré à la presse Maciej Wozniak, vice-président du groupe polonais PGNiG. « Jusqu’à présent, le LNG arrivait uniquement sur les marchés d’Europe du sud, en Espagne et en Turquie. On a acheté ce gaz à un prix intéressant« , a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agissait « d’un moment historique » pour PGNiG.

Lire aussi : Gaz naturel liquéfié : la filière française s’allie pour le développer

A ce jour, la Pologne produit un tiers de ses besoins en GNL sur la base de ses propres ressources, et en importe 40% en provenance de la Russie et 20% en provenance d’Asie. Ce nouveau partenariat avec les Etats-Unis, s’il se confirme dans le temps, permettra ainsi à Varsovie de réduire de manière significative ses achats de gaz russe.

Crédits photo : Polskie LNG SA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 17 Mar 2017
La production de pétrole de la Norvège a nettement augmenté en 2016, atteignant en juillet dernier un plus haut mensuel depuis mars 2011, et pourrait bien continuer sur cette lancée. Le gouvernement norvégien a proposé, lundi 13 mars dernier, un…
mer 18 Avr 2018
Cheval de bataille du Parlement européen dans la tenue des engagements climatiques de l’UE, la baisse des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle européenne a finalement été répartie entre les différents pays membres. Selon une nouvelle réglementation,…
mar 21 Nov 2017
Dans son Plan Climat présenté en juillet 2017, Nicolas Hulot, ministre de la Transition Ecologique, annonçait vouloir fermer les quatre dernières centrales à charbon de France. L'une d'elles, la centrale de Gardanne, est directement menacée. Pourtant la centrale a déjà connu plusieurs…
lun 22 Déc 2014
Le Maroc, qui a lancé un vaste programme d’investissement dans les énergies renouvelables, vient d’annoncer son souhait de développer également le recours au gaz naturel liquéfié pour renforcer son mix énergétique. Le pays ne dispose presque pas de ressources en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *