Linky : le compteur communicant entre dans une phase de déploiement accéléré - L'EnerGeek

Linky : le compteur communicant entre dans une phase de déploiement accéléré

Pièce maîtresse des nouveaux réseaux électriques intelligents consacrés dans la loi de transition énergétique, les compteurs communicants Linky poursuivent, dans les délais, leur programme d’installation. A ce jour, plus de 3,8 millions de compteurs électriques ont été mis en service dans les foyers français et leur déploiement devrait s’accélérer d’ici la fin de l’année 2017, selon les dernières précisions fournies par Enedis, mardi 18 avril 2017.

Installé un peu partout en France depuis le mois de décembre 2015, le compteur communicant Linky devrait voir son rythme de déploiement s’accélérer de manière significative d’ici la fin de l’année. Selon Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez Enedis, le nombre quotidien d’installations pourrait même doubler très rapidement. « On en pose actuellement 18.000 à 19.000 par jour (…) et nous allons augmenter les cadences » pour arriver à environ 35.000 par jour d’ici la fin de l’année, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

Lire aussi : Linky peut aussi servir la mobilité électrique

Le compteur Linky équipera à terme, soit à l’horizon 2021, plus de 35 millions de foyers français leur permettant d’éviter le passage d’un technicien pour relever les compteurs, de mesurer la consommation en temps réel, de transmettre ces données quotidiennement au fournisseur d’électricité, et de proposer en fin de compte, une facturation plus précise que celle basée sur des estimations. Ces informations de consommation reçues par le fournisseur d’électricité pourront être utilisées par la suite afin de proposer des offres adaptées aux attentes des consommateurs et d’intégrer sur le réseau la production d’énergie renouvelable intermittente de manière optimale quand celle-ci est la plus avantageuse pour le consommateur. Précisons quand même qu’à l’instar des compteurs actuels, le compteur Linky n’enregistre que la consommation globale du foyer en kWh et que l’ensemble des données de la courbe de charge sont protégées par et conditionnées à l’accord express de l’usager.

Lire aussi : Les compteurs communicants Linky sans danger pour la santé selon l’Anses

D’autre part, si certaines communes ou associations anti-ondes continuent de s’opposer à l’installation de ces nouveaux compteurs intelligents sur la base de simples rumeurs liées aux risques sanitaires des ondes électromagnétiques, plusieurs études de l’Agence nationale des fréquences ou de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont déjà démontré le caractère inoffensif et innovant de ces nouveaux appareils.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 20 Mar 2017
Le groupe français Engie, spécialisé dans la fourniture et gaz et d'électricité, a dévoilé mercredi 15 mars 2017, ses nouveaux objectifs à l'international en termes de clients particuliers et professionnels. Présent actuellement dans une douzaine de pays, Engie table sur…
jeu 25 Juil 2013
Les températures élevées que connaît la France depuis quelques jours entraînent une hausse de près de 2.000 MW de la consommation d’électricité, selon le gestionnaire du réseau électrique, RTE (Réseau de transport d’électricité). La chaleur a donc un impact direct…
ven 11 Juil 2014
Le gestionnaire du réseau éclectique belge tire la sonnette d’alarme. Selon Elia la sûreté d’alimentation électrique sera précaire au cours des prochains hivers si les réacteurs nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 ne sont pas remis en service.…
lun 14 Août 2017
Après les déchets industriels, agricoles et domestiques, les eaux usées sont elles aussi destinées à participer à la transition énergétique des collectivités locales. Le processus de valorisation énergétique des eaux d'égouts, mis en place dans une piscine municipale parisienne et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *