Etats-Unis : Engie remporte un nouveau contrat dans les services énergétiques - L'EnerGeek

Etats-Unis : Engie remporte un nouveau contrat dans les services énergétiques

Le groupe français Engie a annoncé lundi 10 avril 2017 avoir remporté, à parts égales avec la société de gestion d’investissements Axium, un contrat de 1,17 milliard de dollars (environ 1,1 milliard d’euros) pour assurer durant 50 ans la gestion durable de l’énergie de l’Université d’Etat de l’Ohio, à Colombus, l’un des plus grands campus universitaires des États-Unis. Un succès pour le groupe français qui confirme ainsi une fois de plus sa nouvelle stratégie basée exclusivement sur les énergies décarbonées, le gaz et les services intégrés aux entreprises.

Choisi par un groupe composés d’étudiants, de professeurs et de personnels de l’Université, le consortium formé par les compagnies Engie et Axium sera en charge de « l’exploitation et l’optimisation de l’ensemble des infrastructures de production et de distribution d’énergie (vapeur, froid, gaz et électricité) ainsi que des services d’efficacité énergétique » afin de réduire la consommation énergétique de cette université d’Etat composée de 485 bâtiments, explique le groupe français dans un communiqué.

Lire aussi : L’efficacité énergétique, véritable solution aux économies d’énergie ?

Le contrat impose dans ce cadre un objectif chiffré de 25% de réduction des consommations énergétiques à atteindre dans les dix premières années d’exploitation, ainsi que la construction d’un nouveau centre d’innovation et de recherche constitué d’un laboratoire au sein duquel les professeurs, les étudiants, les entrepreneurs, et les chercheurs d’Engie collaboreront dans des domaines aussi variés que les systèmes intelligents d’énergie, les énergies renouvelables ou la mobilité verte. « Nous sommes très fiers à l’idée d’accompagner l’Etat de l’Ohio qui a pour ambition d’être à l’avant-garde en matière de gestion durable de l’énergie, tout en lui fournissant de nouvelles ressources pour renforcer sa mission académique« , a déclaré Isabelle Kocher, Directeur Général d’Engie.

Lire aussi : Engie choisi pour construire un nouveau réseau de chaleur à Bordeaux

Le groupe français poursuit ainsi son expansion dans les services énergétiques et la gestion des réseaux de chaleur et de froid, considérés comme un des principaux leviers pour réduire notre empreinte carbone, et rendre les bâtiments et les villes de demain plus durables. Engie exploite déjà à l’heure actuelle près de 250 réseaux de chaleur et de froid dans le monde entier aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé.

Crédits photo : Nheyob

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 24 Fév 2017
Si la production de gaz biométhane produit par méthanisation en France se développe progressivement, sa croissance reste aujourd'hui toujours insuffisante pour espérer atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la loi de transition énergétique. Dans le dernier panorama du…
ven 11 Juil 2014
Le gestionnaire du réseau éclectique belge tire la sonnette d’alarme. Selon Elia la sûreté d’alimentation électrique sera précaire au cours des prochains hivers si les réacteurs nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 ne sont pas remis en service.…
lun 24 Juin 2013
Le 6ème Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque, réalisé par le think tank France territoire solaire avec le cabinet Kurt Salmon, dresse le bilan du photovoltaïque en France et dépeint une filière en crise. Peu de raccordements ont été réalisés. Selon…
mar 29 Déc 2015
Les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) seront raccordés au réseau électrique européen à partir de janvier 2016. Longtemps tributaires du gaz et du pétrole de la Russie, ces pays comptent désormais profiter de tarifs avantageux pour diminuer la facture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *