Climat : les villes américaines s'engagent malgré Donald Trump - L'EnerGeek Climat : les villes américaines s'engagent malgré Donald Trump - L'EnerGeek

Climat : les villes américaines s’engagent malgré Donald Trump

Si les nouvelles orientations données par l’administration Trump à la politique énergétique et environnementale américaine inquiètent, la résistance s’organise progressivement aux Etats-Unis à l’échelle locale. Présent à Paris aux côté d’Anne Hidalgo, l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, a en effet affirmé au Président François Hollande que les « villes, les entreprises et les Etats américains » respecteraient, à défaut de leur gouvernement, l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris.

Envoyé spécial de l’ONU pour les villes et les changements climatiques, M. Bloomberg était aux côtés de la maire de Paris et présidente du réseau de villes C40 sur le climat, Anne Hidalgo, afin de rencontrer jeudi 9 mars 2017, le Président français, et évoquer avec lui « les progrès accomplis par les villes face au changement climatique, notamment aux Etats-Unis« .

Lire aussi : Climat : François Hollande met en garde Donald Trump

« J’ai indiqué au président François Hollande que les villes, les entreprises et les Etats américains respecteraient l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris« , a déclaré l’ancien maire de New-York, précisant que la politique de Donald Trump ne faisait pas l’unanimité et cela même au sein de son gouvernement. L’entourage du président Donald Trump serait en effet, selon le New-York Times, très divisé concernant le retrait éventuel des Etats-Unis de l’accord de Paris.

Lire aussi : Le libéralisme au service du climat

« Nous avons déjà réalisé 60% de nos objectifs, et ceci grâce au secteur privé qui aide à la fermeture des centrales électriques à charbon, aux grandes entreprises qui examinent leur empreinte carbone et tentent de l’améliorer, et par le fait que les citoyens américains comprennent que le changement climatique est une réalité« , a ajouté M. Bloomberg. La transition vers un monde bas-carbone serait donc selon lui irréversible, et Donald Trump et son gouvernement n’auront à terme d’autres choix que de s’y adapter. « J’espère qu’une fois que le président (américain Donald Trump) aura passé plus de temps en fonction, il comprendra qu’il peut être un dirigeant pour nous aider à préparer l’avenir comme le fait le président Hollande« , a-t-il conclu.

Crédits photo : Michael Bloomberg (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Août 2013
99% des capacités de stockage énergétique dans le monde utilisent la technologie des STEP, des stations de transfert d'énergie par pompage, du fait que les autres moyens (accumulateurs géants, stockage à air comprimé...) ne s'avèrent pas assez efficaces ou rentables. Cependant…
lun 18 Fév 2013
Malgré un contexte économique morose, le groupe EDF va recruter 6.000 personnes en 2013. De grandes opérations d’investissement comme la modernisation du réseau électrique ou les projets au Royaume-Uni permettent au groupe de figurer parmi les plus importants recruteurs de…
ven 10 Jan 2014
L'industriel allemand Siemens a annoncé jeudi 26 décembre la signature d'un contrat avec le développeur américain Cape Wind Associates. Cet accord porte sur la fourniture des turbines et la maintenance du premier parc éolien en mer des États-Unis. Baptisé Cape…
ven 16 Sep 2016
Le président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Christian Adovelande, considère que 20 mille milliards de francs CFA seraient nécessaires pour répondre aux besoins énergétiques de la population d'Afrique de l’Ouest. En développant prioritairement les infrastructures de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *