Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers - L'EnerGeek Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers - L'EnerGeek

Le premier arbre solaire de France sera inauguré à Nevers

Nevers n’est pas forcément la ville de France que l’on associe le plus aux technologies de pointe. Et pourtant… Courant mars, la ville se prépare à inaugurer une première sur le territoire français : un arbre solaire. Bien loin des accessoires solaires pour embellir les jardins, cet arbre solaire n’est pas une simple décoration : c’est une nouvelle source d’énergie mise à disposition des usagers. Grâce aux prises disponibles, les riverains pourront recharger leurs appareils mobiles avec l’énergie fournie par les panneaux photovoltaïques. Une idée futuriste qui préfigure le mobilier urbain de demain.

Un arbre solaire qui peut tout faire !

C’est la société franco-israélienne Sol-Logic qui a mis au point cet arbre solaire, aussi appelé e-tree. Pour créer ce modèle, l’entreprise s’est inspirée de la tendance actuelle du mobilier urbain auto-alimenté. Lampadaires et bancs publics peuvent désormais être équipés de panneaux photovoltaïques qui produisent l’énergie dont le mobilier a besoin pour alimenter une lampe ou une batterie de recharge pour voitures électriques. Dans cette logique, Sol-Logic a développé son arbre solaire pour qu’il soit à la fois autonome et multi-usages.

L’arbre artificiel est composé de plusieurs parties : ses « feuilles » sont de larges panneaux photovoltaïques qui captent la lumière du soleil ; son « tronc » renferme la batterie qui stocke l’énergie, et équipé en surface de plusieurs prises pour les usagers ; enfin ses « branches » sont munies d’un système d’éclairage et d’un dispositif de brumisation utilisable l’été. Au final, l’arbre solaire se présente comme un vrai couteau-suisse énergétique.

L’énergie de l’arbre solaire (etree) peut être utilisée de plusieurs façons en fonction des options choisies.

Un accès à l’électricité qui favorise la mobilité urbaine

En produisant lui-même son électricité, l’arbre solaire offre aussi aux riverains un point d’accès de proximité pour recharger leurs appareils. Smartphones, tablettes, ordinateurs portables peuvent se brancher et être rechargés grâce à l’électricité verte produite par l’arbre solaire. Mais pour ses concepteurs, l’arbre a aussi vocation à servir de bornes de recharge pour des véhicules électriques, particulièrement dans les centres urbains où l’on manque de points de recharge.

Les vélos, les scooters et les voitures électriques peuvent donc se brancher sur le tronc de l’arbre solaire, à condition de prévoir des prises adaptées. Dans cette logique, les arbres solaires doivent être installés dans des zones urbaines où il y a beaucoup de passage. A terme, ils ont donc vocation à former un réseau de production électrique autonome au sein des villes.

Pour la mairie de Nevers, l’installation début mars de ce premier arbre solaire de France est l’occasion d’expérimenter sur le terrain ce nouveau type de mobilier urbain. Une expérience à moindre frais puisque la mairie et l’entreprise fabricante ont passé un partenariat : l’arbre solaire est offert à la ville alors qu’il coûte normalement 50 000 euros ! Avec cette installation, Nevers se hisse au rang de New-York et Dubaï, deux des villes qui ont déjà adopté l’arbre solaire.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 13 Mai 2013
L’Haliade 150, l’éolienne Alstom qui équipera les trois premiers parcs marins développés en France par EDF, a reçu la certification de mesure de puissance délivrée par la Commission électrotechnique internationale (CEI). Cette certification atteste que cette éolienne de 6MW a…
jeu 20 Nov 2014
C'est une étape de plus vers la réalisation du parc éolien offshore de Fécamp qui a été franchi, vendredi 14 novembre au port du Havre. Un mât de mesure météo ainsi que sa fondation gravitaire en béton ont en effet…
jeu 13 Mar 2014
Après avoir annoncé son implantation en Inde, au mois de décembre, EDF Energies Nouvelles (EDF EN) vient d’apporter davantage de précisions quant à la teneur de ses projets dans ce pays à très fort potentiel. Boosté par une explosion de…
mar 28 Juil 2015
Schneider Electric et Saft ont tout deux remporté deux projets du groupe Langa issus de l'appel d'offres de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) pour la construction de deux installations photovoltaïques avec stockage, en Corse. Le contrat a été…

COMMENTAIRES

  • Une arnaque que les contribuable des communes qui voudraient l’acheter (50.000 euros) vont payer bien cher pour le peu d’électricité produite.

    Offert gratuitement pour la pub à Nevers, mais ailleurs ?

    Pour 50.000 euros, on peut construire l’équivalent de plusieurs abris-bus recouverts de panneaux photovoltaïques classiques, qui offriront un meilleur service et produiront beaucoup plus d’électricité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *