Éolien en mer : le danois LM Wind Power confirme la construction d'une usine à Cherbourg - L'EnerGeek Éolien en mer : le danois LM Wind Power confirme la construction d'une usine à Cherbourg - L'EnerGeek

Éolien en mer : le danois LM Wind Power confirme la construction d’une usine à Cherbourg

Le groupe danois LM Wind Power, a annoncé jeudi 23 février la construction à compter du mois de mars prochain à Cherbourg en Normandie, d’une vaste usine de fabrication de pales d’éoliennes. Cette nouvelle unité de production dernière génération permettra d’approvisionner les marchés européennes de l’éolien en mer en pleine expansion et de créer à terme plus de 550 emplois dans la région.

Annoncé depuis 2012, le projet d’usine d’éoliennes de Cherbourg devrait finalement voir le jour. Le chantier sera lancé au mois de mars 2017 pour un démarrage de la production prévue en juin 2018. L’usine produira entre autres « la plus longue pale du monde, la LM 88,4« , d’une longueur de 88,4 mètres de long, et bien adaptée pour des éoliennes de 8 MW,  précise le communiqué du groupe LM Wind Power.

Lire aussi : Cherbourg désignée capitale mondiale des énergies marines renouvelables en 2018

En cours de rachat par l’américain General Electric, le fabricant danois a revu à la hausse ses ambitions de base dans le cadre de ce projet, et prévoit désormais un site de production de 25.000 m2 contre les 18.000 m2 prévus à l’origine. Cette usine d’un budget global de 50 millions d’euros (dont 8 millions d’euros financés par les collectivités locales) « deviendra une base pour servir les marchés européens en croissance de l’éolien en mer« , ajoute LM Wind Power.

Lire aussi : Convention Seanergy 2017 : les énergies marines renouvelables à l’honneur

Il s’agira ainsi de la seconde usine de pièces d’éoliennes en France, après celle inaugurée fin 2014 à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, par Alstom, lui-même racheté en 2015 par General Electric. L’usine de Montoir employait 140 salariés en 2016 et devrait à terme faire travailler 300 personnes, selon sa direction. Une autre usine de ce type est également annoncée depuis plusieurs années au Havre par Areva et Gamesa, mais tarde à se concrétiser, et pourrait même être remis en cause depuis la cession par Areva de ses activités dans l’éolien en mer.

Crédits photo : LM Wind Power

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 1 Oct 2014
Le groupe Tidal Energy Ltd, développeur de la technologie DeltaStream, a annoncé le lundi 29 septembre 2014, la signature un accord d'achat d'électricité avec le fournisseur britannique EDF Energy, filiale de l'énergéticien français. Comptant sur l'installation prochaine du premier générateur…
mar 18 Juil 2017
Si l'exploitation hydraulique de nos rivières est encadrée par des mesures de sécurité très strictes aux alentours des unités de production, elle peut parfois entraîner des variations soudaines de niveaux ou de courants potentiellement dangereuses. Garantir en permanence la sécurité…
dim 26 Juin 2016
L’Essonne accueille la première usine de fabrication d'électrolyseurs dernière génération en France. Gérée par la société Areva H2 Gen, elle contribue à faire de l’hydrogène une solution énergétique d’avenir. (suite…)
lun 29 Mai 2017
Le groupe français Engie et son partenaire islandais Reykjavik Geothermal ont annoncé mardi 23 mai 2017, avoir obtenu de la part du ministère de l’Energie mexicain (SEMER), trois nouvelles licences d’exploration géothermique. Ces licences autorisent pour une période de trois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *