Rénovation énergétique : un plan d'investissement massif est "possible" et "rentable" - L'EnerGeek

Rénovation énergétique : un plan d’investissement massif est « possible » et « rentable »

Si le gouvernement a fait de la rénovation énergétique des logements un des axes majeurs de la transition énergétique, les efforts financiers consentis jusqu’à présent ne seraient pas à la hauteur des enjeux selon une étude parue cette semaine. Le collectif « Rénovons! » estime en effet que seul un « grand plan » de rénovation énergétique des logements, dans lequel l’Etat injecterait 36 milliards d’euros d’investissement public d’ici 2025, permettrait de rénover les 7,4 millions de logements privés considérés comme des « passoires énergétiques » en France.

Selon le collectif « Rénovons! » qui regroupe plusieurs organisations comme la Fondation Abbé Pierre, les Secours Catholique, le CLER-Réseau pour la transition énergétique, le Réseau Action Climat, Soliha, ou la société Effy de conseil en efficacité énergétique, l’optimisation de l’efficacité énergétique prévue dans le cadre de la loi de transition énergétique, nécessite à moyen terme un plan ambitieux de rénovation des logements les plus énergivores.

Lire aussi : L’efficacité énergétique, véritable solution aux économies d’énergie ?

« Faire sortir de la précarité énergétique 2,5 millions de ménages d’ici à 2025, soit plus de la moitié des ménages touchés, est à la fois possible et rentable« , expliquent-ils, à condition d’investir environ 80 milliards d’euros d’ici 2025. Plus de la moitié de cette somme viendrait du secteur privé (les travaux réalisés par les propriétaires occupants ou bailleurs), l’Etat apportant de son côté 4 milliards d’euros par an de 2017 à 2025, soit 36 milliards.

Lire aussi : Rénovation énergétique : l’Anah n’a pas atteint ses objectifs pour 2016

Selon l’étude, cet investissement public sera « intégralement récupéré dès 2043 » grâce aux recettes fiscales et économies générées par l’activité et l’amélioration du niveau de vie des ménages, et ce plan permettrait de réaliser 3,5 milliards d’euros d’économies annuelles sur la facture énergétique des ménages, soit 512 euros en moyenne par ménage et par an. Il permettrait également de créer plus de 126.000 emplois nets d’ici 2025 et de réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur résidentiel de 12,5% à partir de 2026.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 17 Juil 2017
A l’heure où l’autoconsommation d'énergie électrique commence à se développer dans l’Hexagone, via l’installation de panneaux solaires à domicile, les systèmes de stockage d’énergie pour particuliers apparaissent progressivement. Les constructeurs automobiles et fabricants d'électronique se lancent chacun à leur tour…
mar 3 Mai 2016
Saft, leader mondial de la conception et de la fabrication de batteries haute technologie pour l'industrie, a signé, selon un communiqué publié le lundi 25 avril dernier, un contrat avec le groupe énergétique finlandais Fortum. Ce nouveau partenariat concernera la…
lun 31 Oct 2016
Le 28 octobre, Capgemini a publié les conclusions de la 18ème édition de l’étude annuelle réalisée par son Observatoire des Marchés Européens de l’Energie (OMEE). Ce document propose notamment d’améliorer les capacités de stockage de l’électricité pour permettre aux énergies…
jeu 31 Août 2017
S’il est bien difficile de s’en passer une fois la nuit tombée, les éclairages artificiels et la lumière des lampes électriques représentent aujourd'hui un coût énergétique moyen par foyer compris entre 325 et 450 kWh par an. Un poste élevé…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *