"Havre de lumière" : la centrale EDF s'illumine pour les 500 ans du Havre "Havre de lumière" : la centrale EDF s'illumine pour les 500 ans du Havre

« Havre de lumière » : la centrale EDF s’illumine pour les 500 ans du Havre

Havre

Acteur incontournable du paysage économique havrais, la centrale thermique d’EDF fait aussi partie du patrimoine historique et industriel de la région et bénéficie à ce titre, depuis le 7 février dernier, d’une mise en lumière inédite. Mêlant à la fois art et industrie, l’animation lumineuse qui habille chaque soir ses cheminées est le résultat du partenariat conclu entre le groupe EDF et la ville du Havre, et entend marquer de son empreinte les festivités organisées pour les 500 ans de l’agglomération normande.

Un anniversaire placé sous le signe de l’art 

A l’occasion des 500 ans de la ville du Havre, le Groupement d’Intérêt Public « Le Havre 2017 », présidé par le Député-Maire du Havre, Edouard Philippe, célébrera comme il se doit tout au long de l’année cet anniversaire un peu particulier via l’organisation de manifestations culturelles et d’événements permettant de mettre en valeur le patrimoine local. Traversées mythiques et grands événements nautiques, expositions d’œuvres d’art au cœur de la ville, spectacles de rue et parades festives, plusieurs parcours urbains à la fois sensibles et poétiques intégreront des propositions artistiques temporaires ou définitives dans l’espace urbain, et permettront de redécouvrir cette ville du bord de mer, à l’architecture avant-gardiste.

Le patrimoine industriel de la région ne sera pas laissé de côté et bénéficiera lui aussi d’une attention particulière. La centrale EDF du Havre par exemple, propose d’ores et déjà depuis la semaine dernière, une mise en lumière exceptionnelle de ses deux cheminées, hautes de 240 mètres et indissociables du grand paysage havrais. Ce projet artistique baptisé « Havre de lumière » et coordonné par la société Citelum, filiale du groupe EDF spécialisée dans les systèmes d’éclairage intelligents, est visible jusqu’à 50 km à la ronde et a nécessité près 238 plots LED basse consommation par cheminée, fonctionnant chaque soir pour l’équivalent de la consommation de deux machines à laver.

Lire aussi : Le groupe EDF promeut l’éclairage intelligent dans le quartier de La Défense

L’animation lumineuse actuelle se répète pour le moment toutes les heures pour une durée de cinq minutes une fois la nuit tombée, et sera remplacée au mois de mai prochain par la programmation lumière de l’artiste Félicie d’Estienne d’Orves dans le cadre du programme Un été au Havre 2017.

Une mise en lumière du patrimoine industriel

Partenaire officielle de cette manifestation, le groupe EDF souhaite ainsi mettre l’accent sur le fort ancrage industriel du groupe au sein de la collectivité havraise comme sur l’ensemble du territoire normand, et valoriser l’un des ouvrages emblématiques de son patrimoine industriel. L’énergéticien français a depuis près d’une décennie maintenant remis au goût du jour le tourisme industriel dans le cadre des Journées de l’industrie électrique, et ouvert les portes de nombreux sites de production au grand public afin de lui faire découvrir l’envers du décors.

Lire aussi : Les Journées de l’industrie électrique ont attiré 16 000 visiteurs

La centrale thermique du Havre aurait elle-même accueilli plus de 13.000 visiteurs sur les 400.000 personnes qui visitent chaque année les sites EDF. Elle est d’ailleurs ouverte au public tout au long de l’année via l’organisation de visites guidées du site industriel permettant de découvrir les fondamentaux de la production d’électricité et de se mesurer au gigantisme de ses installations. La mise en lumière de ses cheminées, performance aussi bien artistique que technologique, devrait permettre dans ce cadre, d’accroître encore un peu plus la dynamique touristique du groupe EDF et de la région havraise dans son ensemble.

Rappelons que la centrale EDF du Havre est aussi et surtout un acteur essentiel pour l’activité économique locale. La tranche n°4, la seule encore en activité, fait partie des installations thermiques censées poursuivre leur exploitation jusqu’en 2035 (avec celles de Cordemais), afin d’assurer la stabilité du réseau et la sécurité d’approvisionnement électrique en complément des énergies nucléaire et renouvelables. A ce titre, le groupe EDF a entrepris en 2014, dans le cadre de son plan stratégique Charbon 2035, la mise en conformité des sites aux nouvelles normes européennes environnementales en matière d’émissions industrielles. La centrale a accueilli pendant plusieurs mois un chantier de modernisation des installations dans le sens d’une exploitation plus propre et plus durable. Ces aménagements ont représenté un investissement total de plus de 160 millions d’euros et ont permis d’adapter l’installation aux exigences de la transition énergétique en cours, via le changement du dépoussiéreur, la mise en place de programme pilote de captage de CO2 ou la modernisation de la salle des commandes.

Crédits photo : EDF / Citelum

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Juil 2016
Si les particules fines sont naturellement présentes dans l’environnement, leur présence a fortement augmenté dans l’atmosphère au cours des siècles, en lien avec l’intensification des activités humaines. Dans certains cas responsables du réchauffement climatique, ces composés solides émis par combustion…
sam 4 Juin 2016
Largement critiqué ces derniers mois aux Etats-Unis pour son manque de volonté dans la lutte contre le changement climatique, le géant pétrolier ExxonMobil entend redorer son image. Le groupe américain s'est lancé au mois de mai dans un programme de…
ven 22 Jan 2016
Petit à petit, la France tourne le dos aux énergies fossiles polluantes. Cette volonté politique, dictée par des impératifs environnementaux, est d'ailleurs inscrite dans la loi sur la transition énergétique et la croissance verte, promulguée en août 2015. C'est pourquoi…
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *