Les tarifs réglementés du gaz repartiront à la hausse en mars - L'EnerGeek

Les tarifs réglementés du gaz repartiront à la hausse en mars

prix gaz

La légère baisse des tarifs réglementés du gaz enregistrée au début du mois de février après trois mois de hausse consécutive, n’aura finalement été que de courte durée. Selon une information révélée dans le Figaro cette semaine, les prix du gaz appliqués aux particuliers devraient augmenter une nouvelle fois le mois prochain. Une hausse qui pourrait atteindre 2,6%.

Si cette nouvelle augmentation n’a toujours pas été confirmée par la Commission de régulation de l’énergie, le groupe énergétique Engie a d’ores et déjà adressé « cette demande de révision tarifaire à la CRE, qui possède un avis consultatif dans ce dossier », écrit le journal, rappelant qu' »environ 7 millions de foyers sont concernés par cette mesure ».

Lire aussi : Nouvelle hausse de 5% des tarifs du gaz en janvier

Malgré une baisse moyenne de 0,56% au 1er février dernier, les tarifs réglementés pourraient donc repartir à la hausse et atteindre une augmentation de 2,6% au mois de mars. Ces tarifs avaient déjà augmenté de manière significative ces derniers mois, plus particulièrement au mois de janvier pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5% du fait de la hausse d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie.

Lire aussi : Pétrole : une production en forte baisse en janvier

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents ((EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. Or le cours du brut devrait remonter progressivement à la suite de la forte baisse de la production du mois de janvier.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 24 Avr 2015
EDF s'est lancé il y a quelques années dans un important programme de modernisation de son parc thermique, qui affiche une puissance de 12.600 MW et contribue à assurer la stabilité du réseau électrique français. Un programme qui comprenait notamment l'arrêt…
lun 21 Déc 2015
Dans le département du Nord, la France modernise son parc thermique afin de s’adapter à la nouvelle donne énergétique. En installant, à Bouchain, une centrale à Cycle Combiné Gaz (CCG) de nouvelle génération, EDF et General Electric apportent une réponse…
mar 28 Fév 2017
A la suite de l'accord passé entre le président argentin Macri et les compagnies pétrolières dans le but de relancer l'exploitation des hydrocarbures en Argentine, le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a confirmé, vendredi 24 février dernier, son intention d'investir 300…
jeu 18 Déc 2014
Dans son rapport annuel sur le marché du charbon, publié lundi 15 décembre, l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) estime que la demande mondiale de cette ressource fossile polluante va continuer d'augmenter jusqu'en 2019. Une consommation notamment tirée vers le haut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *