La CNR se lance dans un projet de ferme hydrolienne fluviale unique au monde La CNR se lance dans un projet de ferme hydrolienne fluviale unique au monde

La CNR se lance dans un projet de ferme hydrolienne fluviale unique au monde

hydrolien

Deuxième producteur français d’électricité, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) a annoncé, le 9 février dernier, son ambition de raccorder d’ici 2018 39 hydroliennes fluviales dans le Rhône près de Génissiat dans l’Ain. Réalisé en partenariat avec le fabricant grenoblois d’hydroliennes HydroQuest et l’entreprise de construction navale CMN (Constructions Mécaniques de Normandie), ce projet d’ampleur sans précédent est d’ores et déjà présenté comme une première mondiale.

Si l’on parle souvent des grands projets hydroliens au large des côtes bretonnes ou normandes, les hydroliennes fluviales ont également un bel avenir devant elles. Testées dans la Loire près d’Orléans par Hydroquest depuis 2015 dans le cadre d’un programme d’expérimentation unique en France, elles permettent notamment d’exploiter l’énergie cinétique des cours d’eau afin de produire une énergie régulière et prédictible, et affichent des rendements très prometteurs.

Lire aussi : Les premiers foyers à recevoir de l’électricité hydrolienne sont orléanais

Le fabricant de turbines grenoblois sera associé cette fois à la CNR dans le cadre d’un projet de toute autre envergure. Les deux partenaires envisagent en effet de mettre en œuvre d’ici 2018 la première ferme hydrolienne fluviale au monde dans le Rhône. « Ce projet de fermes hydroliennes fluviales constitue une première mondiale de par sa dimension et sa complexité. Il permettra de valider la viabilité technico-économique de cette récente et innovante technologie de production d’énergie renouvelable », explique Ahmed Khaladi, chef de projet chez CNR, dans le communiqué.

Lire aussi : HydroQuest, coup de cœur du jury des Trophées de la transition énergétique

Cette ferme comprendra 39 turbines totalisant plus de deux mégawatts (MW) de puissance installée pour un coût global de 12 millions d’euros. Elles seront fixées par groupes de trois « sur un linéaire de deux kilomètres » et pourront produire 6.700 MWh en moyenne à l’année, « soit la consommation d’environ 2.700 habitants et l’équivalent de 2.000 tonnes d’émissions de CO2 évités par an », indique la CNR.

Crédits photo : CNR

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 30 Jan 2015
Le balai des convois exceptionnels en charge de la livraison de plusieurs tonnes de matériel est désormais terminé. La société Sabella peut enfin s'atteler au montage, sur le site du Port de Brest dans le Finistère, de son hydrolienne prototype.…
lun 26 Août 2013
Les subventions aux énergies renouvelables baissent un peu partout en Europe. Alors que la France, l’Allemagne ou encore l’Espagne réduisent significativement leurs politiques de soutien aux énergies vertes, la Suisse fait part de son intention de les imiter. Face aux…
lun 20 Juin 2016
C'est en compagnie de Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d’EDF, de Bruno Léchevin, président de l’Ademe, et de Philippe Richert, président du Conseil régional d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, que Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, a inauguré mardi 7…
mar 11 Fév 2014
RTE et le Syndicat des Energies Renouvelables, ERDF et l’Association des Distributeurs d’Electricité en France (ADEeF), ont rendu public, jeudi 6 février,  le panorama 2013 des énergies renouvelables (ENR). L’éolien et le photovoltaïque ont représenté respectivement 3,3 % et 1…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *