Pologne : la cession d'EDF Polska pourrait être finalisée au printemps Pologne : la cession d'EDF Polska pourrait être finalisée au printemps

Pologne : la cession d’EDF Polska pourrait être finalisée au printemps

cession

Selon le dernier communiqué du ministère polonais de l’Energie, un accord entre le groupe français EDF et les autorités polonaises pour la vente des actifs polonais d’EDF à un consortium d’entreprises locales, pourrait être signé dès le deuxième trimestre 2017. Les deux parties avaient entamé des négociations au début du mois de janvier à la suite du veto gouvernemental pour toute cession à des investisseurs étrangers.

Engagé dans un projet de cession de ses activités de cogénération et de sa centrale thermique de Rybnik en Pologne, l’énergéticien français EDF devrait finalement conclure ce dossier avec les autorités nationales. Selon les dernières déclarations du vice-ministre de l’Energie Grzegorz Tobiszowski, un accord serait même en bonne voie et pourrait être finalisé dès le printemps prochain. « Je pense que cela arrivera au deuxième trimestre, plutôt au début du trimestre », a-t-il indiqué à l’agence PAP.

Lire aussi : EDF négocie la cession de ses actifs polonais avec le gouvernement

Ce projet de cession s’était soudainement complexifié après le blocage, fin 2016 par les autorités, de la scission d’EDF Polska, dont EDF entendait vendre les actifs de cogénération (chaleur et électricité) au fonds australien IFM Investors et les actifs de la centrale à charbon de Rybnik (électricité) au groupe tchèque EPH. Le gouvernement polonais, très conservateur, considérait cette opération contraire aux intérêts nationaux, et avait prétexté la crainte d’une envolée des prix et des risques pour la sécurité énergétique de la Pologne.

Lire aussi : EDF signe un protocole d’accord pour la cession de ses actifs polonais

Les négociations exclusives que l’électricien français avait engagées en octobre avec ces investisseurs étant rompues, EDF était alors entrée en négociation avec un consortium d’entreprises polonaises formé par PGE, Enea, Energa et PGNiG Termika, avec lequel il a signé un protocole d’accord le 27 janvier dernier.

Crédits photo : S2dent

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 7 Sep 2016
La compagnie d’assurance dirigée par Henri de Castries a lancé un appel aux pays du G20 afin qu’ils signent l’accord de Paris. Pourtant, même si l’entreprise a commencé à se détourner du charbon, elle continue de tirer ses revenus des…
ven 26 Mai 2017
Engagé dans un vaste programme de cessions destiné à réduire la part de ses activités liées aux combustibles fossiles, le groupe Engie a annoncé, jeudi 11 mai 2017, avoir entamé des négociations exclusives pour céder au britannique Neptune Energy son…
ven 4 Nov 2016
D’après une étude d’opinion réalisée par la maison de sondage SOM, la population du Québec serait hostile à l’exploitation des hydrocarbures. En effet, 66 % des 1 020 Québécois interrogés affirment être contre l'exploitation du pétrole et du gaz de…
ven 14 Juil 2017
Si nos besoins en hydrocarbures ne devraient pas commencer à diminuer avant plusieurs décennies, compte tenu notamment de leur domination dans le secteur des transports, la filière connaît malgré tout un ralentissement significatif du fait des faibles prix du pétrole…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *