La Métropole de Grenoble et l'Etat signent un pacte de transition énergétique La Métropole de Grenoble et l'Etat signent un pacte de transition énergétique

La métropole de Grenoble et l’Etat signent un pacte de transition énergétique

transition énergétique

Territoire à énergie positive, la métropole de Grenoble multiplie les efforts pour adapter ses infrastructures aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux, et devenir à terme une agglomération connectée, écologique et innovante. Elle vient de signer, jeudi 9 février avec le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, et la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, un nouveau « pacte » pour accompagner ses projets de transition énergétique.

Premier territoire du pays à avoir signé un « accord partenarial » avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) sur la sobriété énergétique, la métropole grenobloise entend devenir une référence en termes de transition énergétique et poursuit à cette fin son programme de collaborations. Le nouveau pacte signé cette semaine avec le gouvernement en présence du Premier ministre, a pour objectif d’accompagner les projets de transition énergétique de la commune et dénote de ses grandes ambitions en la matière.

Lire aussi : Transition énergétique : les choix des socialistes

« Nous allons accompagner, par ce contrat, l’action qui est conduite par les grands centres de recherche pour faire en sorte que, sur le plan du développement, nous puissions continuer à encourager ceux qui investissent, qui innovent et qui imaginent », a déclaré le Premier ministre lors d’une visite du centre de recherches du CEA (CEA Tech) dont les travaux se concentrent actuellement sur les technologies photovoltaïques à haut rendement ou les recherches en matière de batteries.

Lire aussi : Siemens prépare un nouveau plan social à Grenoble

Parmi les projets plus concrets évoqués à cette occasion, on retiendra la création d’un réseau de chaleur en biomasse pour chauffer une zone d’aménagement comprenant 60 logements, une maison médicale, des commerces et un groupe scolaire. Ce projet devrait d’ailleurs être retenu par la CRE dans le cadre des appels à projets biomasse en augmentant le volume lauréat de 60 Megawatts à 70 MW, sur demande de Ségolène Royal. Ce pacte permettra également de favoriser, entre autres initiatives, le développement de parcs photovoltaïques en zone urbaine, d’un « service public de la donnée énergétique », et des transports verts (électriques ou au gaz).

Crédits photo : Christophe Ben

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 23 Mai 2013
Une jeune américaine de 18 ans a mis au point un appareil qui permet de recharger plus efficacement nos batteries. Avec ce « super-condensateur flexible à haute-performance », elle remporte le 1er prix Intel du jeune inventeur. Si intelligents soient-ils, nos smartphones…
mer 2 Avr 2014
A cause de la plus importante sécheresse des cinquante dernières années, les retenues des barrages hydroélectriques du Brésil, qui représentent la principale ressource d’électricité du pays, sont au plus bas. Pour lutter contre le risque de pénurie énergétique, à l'approche de…
mer 15 Juil 2015
Malgré la forte croissance que connaît l'énergie solaire aux États-Unis depuis plusieurs années, le gouvernement de Barack Obama ne semble pas vouloir relâcher ses efforts et promet de nouvelles mesures incitatives en la matière. L'Administration américaine a en effet annoncé…
jeu 25 Mai 2017
Fragilisé par la crise post-électorale meurtrière de 2010-2011, le réseau électrique national de Côte-d'Ivoire se développe désormais à un rythme soutenu. Les projets de lignes et de centrales électriques se succèdent et s'appuient à la fois sur une volonté politique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *