Le spécialiste danois de l'éolien Dong Energy abandonnera le charbon d'ici 2023 Le spécialiste danois de l'éolien Dong Energy abandonnera le charbon d'ici 2023

Le spécialiste danois de l’éolien Dong Energy abandonnera le charbon d’ici 2023

charbon

Après une année 2016 florissante en termes de bénéfices, le premier production d’énergie éolienne en Europe se dit aujourd’hui convaincu des fortes perspectives de développement dans les filières renouvelables, et entend se retirer de toutes activités dans le secteur du charbon d’ici 2023. Le groupe danois avait déjà annoncé au mois d’octobre dernier son intention de sortir de la production de pétrole et de gaz.

Avec un bénéfice net de 12,6 milliards de couronnes (1,7 milliard d’euros) en 2016, contre une perte de 710 millions l’année précédente, et un chiffres d’affaires dans l’éolien en hausse de 36%, le danois Dong Energy ne connaît pas la crise et profite pleinement du boom actuel de la filière éolienne.

Lire aussi : L’éolien en mer attire les investissements

Le groupe concentre aujourd’hui la grande majorité de ses investissements dans l’éolien, où le Danemark est l’un des pays les plus innovants, et prévoit d’abandonner progressivement toutes ses activités dans les combustibles fossiles. Après avoir classé à l’automne le pétrole et le gaz comme « activités abandonnées », Dong Energy a annoncé la semaine dernière, son ambition de sortir du charbon dans les prochaines années.

Introduit en Bourse en juin, le groupe, qui appartient à 50,1% à l’État, avait clairement signalé aux investisseurs qu’il ne voyait pas la production d’hydrocarbures comme une activité stratégique pour l’avenir. Un positionnement qui n’a rien de nouveau puisque Dong Energy a déjà baissé de 73% sa consommation de charbon en l’espace de dix ans, remplaçant progressivement les énergies fossiles par des déchets de bois et de la biomasse.

Lire aussi : Le charbon fera-t-il encore tourner le moteur de la croissance ?

« L’avenir est dans les sources d’énergie renouvelables et nous transformons donc les dernières de nos centrales au charbon en centrales utilisant de la biomasse durable », a souligné le directeur général Henrik Poulsen dans un communiqué.

Crédits photo : Dong Energy

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 15 Fév 2017
Si les émissions de CO2 du secteur aérien n'entrent pas dans l'accord de Paris (COP21), les compagnies aériennes doivent cependant faire leur part du chemin pour contenir les gaz à effet de serre. Les biocarburants alternatifs durables ont dans ce…
lun 15 Fév 2016
Pour faire face à un résultat en baisse de 18%, Total a décidé de réduire ses investissements à 19 milliards d’euros. Toutefois, malgré ces chiffres, l’énergéticien français résiste mieux que ses concurrents à la chute des prix du baril de…
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…
ven 22 Jan 2016
Petit à petit, la France tourne le dos aux énergies fossiles polluantes. Cette volonté politique, dictée par des impératifs environnementaux, est d'ailleurs inscrite dans la loi sur la transition énergétique et la croissance verte, promulguée en août 2015. C'est pourquoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *