Rénovation énergétique : l'Anah n'a pas atteint ses objectifs pour 2016 - L'EnerGeek

Rénovation énergétique : l’Anah n’a pas atteint ses objectifs pour 2016

isolation-murs-renovation-energétique

Dotée d’un budget de 823,1 millions d’euros, auquel s’ajoutent 185 millions d’euros du FART (prime d’État qui complète le financement de l’Anah), l’Agence nationale de l’habitat a pour objectif de rénover près de 127.000 logements en 2017, dont 100.000 via le programme « Habiter Mieux ». Un défi de taille pour l’Anah au regard des faibles résultats obtenus en 2016 mais indispensable pour optimiser à terme le parc de logements privés et aider autant de ménages à « sortir durablement de la précarité énergétique ».

Destinés à lutter contre la précarité énergétique, les objectifs de rénovation du programme de l’Anah « Habiter mieux » avaient été rehaussés à 70.000 logements en 2016, contre seulement 50.000 en 2014 et 2015. Une marge de manœuvre supplémentaire que l’agence pour le logement n’aura pas eu l’occasion d’exploiter. Le nombre de rénovations énergétiques de logements financés par l’Anah via son programme-phare « Habiter mieux » est tombé un peu en-deçà de 41.000 en 2016, alors que le nombre global de logements rénovés avec l’aide de l’agence fléchissait lui aussi de près de 10% passant de 77.000 en 2015 à moins de 70.000 en 2016.

Lire aussi : L’habitat durable au cœur de la transition énergétique

Résultat, seuls 582 millions d’euros d’aides ont été utilisés par l’agence sur une enveloppe budgétaire globale de 750 millions d’euros l’année passée. Une sous-exploitation qui peut s’expliquer pour plusieurs raisons dont la diminution de l’implication des collectivités territoriales ou la méconnaissance des aides par le grand public. « Beaucoup de collectivités locales ont vu leur périmètre modifié en 2016, ce qui a pu susciter des interrogations quant à la pérennité de leur champ d’intervention et les rendre attentistes », explique à l’AFP la directrice générale de l’Anah, Blanche Guillemot. Or l’implication des collectivités locales est décisive : elles transmettent les dossiers et co-financent ces aides aux propriétaires « très modestes » en versant 10% des 18.825 euros que coûtent en moyenne, les travaux réalisés, ajoute-elle.

Lire aussi : Rénovation énergétique : comment bien choisir son artisan labellisé RGE ?

Pour rappel, le programme « Habiter mieux » doit permettre à terme de réaliser des économies d’énergie très importantes sur les logements, avec un gain énergétique moyen de l’ordre de 40% acquis grâce à la mise en œuvre de travaux d’amélioration en la matière d’isolation des façades et des toitures, de remplacement des fenêtres, ou de changement des appareils de chauffage. A ce jour, plus de 200.000 ménages ont bénéficié du programme « Habiter mieux ».

Crédits photo : Akuptsova

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 21 Fév 2013
D’après le site ScienceDaily, citant une étude du projet européen ENERsip (Energy Saving Information Platform for Generation and Consumption Networks), la consommation électrique pourrait baisser de 30% dans les villes grâce aux technologies de l’Information et de la Communication (TIC).…
mar 4 Nov 2014
La République populaire du Bangladesh, située entre l'Inde et la Birmanie, a subi samedi 1er novembre une panne généralisée d'électricité. L'ensemble du pays, du palais présidentiel aux zones les plus reculées, s'est en effet retrouvé privé d'électricité à partir de la mi-journée…
lun 22 Fév 2016
Alors que "la taille de l'univers numérique double tous les quatre ans" selon Les Echos et que le nombre des datacenters explose, leur consommation d'énergie est de plus en plus importante. L'impact environnemental de l'industrie des datacenters est même devenu…
lun 1 Fév 2016
A partir d'aujourd'hui, et ce pendant six semaines, l'école d'ingénieurs Mines ParisTech diffuse une série de cours en ligne intitulés "Problèmes Énergétiques Globaux (P.E.G)", et contribue ainsi à l'essor des MOOC en France. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *