Le français Voltalia lance la construction de sa première centrale solaire au Brésil Le français Voltalia lance la construction de sa première centrale solaire au Brésil

Le français Voltalia lance la construction de sa première centrale solaire au Brésil

solaire

Avec à son actif plus de 300 mégawatts de puissance éolienne répartis dans une dizaine de parc à travers le territoire, le producteur indépendant français Voltalia est déjà bien implanté au Brésil et envisage désormais de diversifier son activité. Il vient pour cela d’annoncer la mise en construction d’une centrale solaire brésilienne de 4 MW au sein du premier projet de centrale hydro/thermique du pays.

Voltalia a officialisé le 23 janvier dernier le lancement du chantier de sa première centrale solaire brésilienne de 4 MW sur le site d’Oiapoque, dans l’Etat de l’Amapa, dont la mise en service est attendue pour la fin de l’année 2017.

Lire aussi : Le Brésil à l’heure de la diversification énergétique

Le producteur d’électricité d’origine renouvelable avait remporté l’appel d’offres organisé par la ville d’Oiapoque en 2014 et s’était alors distingué en étant le seul concurrent à proposer un projet de centrale mixte hydro/thermique produisant une électricité plus propre et moins chère que les centrales thermiques existantes. Ce site se caractérisera en effet à sa mise en service par l’association de plusieurs énergies renouvelables et d’un dispositif thermique produisant une électricité à 90% renouvelable. Il comprendra une unité thermique de 12 MW, une centrale solaire de 4 MW ainsi qu’une centrale hydroélectrique de 7,5 MW.

Lire aussi : Les éoliennes françaises s’exportent au Brésil

Ce projet est aussi le premier sur lequel les équipes du spécialiste des énergies renouvelables ont travaillé conjointement avec celles de Martifer Solar, bénéficiant notamment de leur expérience pour la conception de la centrale et de leurs conditions attractives pour l’achat des équipements. Le groupe français avait finalisé en août dernier l’acquisition du groupe portugais dans le but de tripler son chiffre d’affaires et d’accélérer fortement son intégration sur le marché de l’énergie solaire, alors que l’éolien représente toujours plus de 80% de ses capacités installées.

Crédits photo : Voltalia

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 26 Mar 2013
L’hydrolienne pilote testée par EDF, l’Arcouest, devrait être remontée à la surface au cours de la première semaine du mois d’avril. Immergée depuis septembre pour une nouvelle phase de tests, l’hydrolienne de 850 tonnes s’est retrouvée bloquée au fond de…
lun 10 Oct 2016
Après les déchets industriels, agricoles et domestiques, les eaux usées sont elles aussi destinées à participer à la transition énergétique des collectivités locales. Le processus de valorisation énergétique des eaux d'égouts, mis en place dans une piscine municipale parisienne et…
lun 7 Avr 2014
Unique en France, la première filière de recherche en géothermie profonde a vu le jour  le 4 avril dernier à l’Université de Strasbourg. Destinée à approfondir nos connaissances en la matière, dans l’optique d’une  future exploitation industrielle, et de former…
mer 1 Fév 2017
Très prometteuse dans l'Hexagone, la filière éolienne offshore peine pourtant à décoller en France en raison de procédures administratives trop complexes et des multitudes de recours qui ralentissent la concrétisation des projets. Le PDG de l'électricien public EDF, Jean-Bernard Lévy, impliqué…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *