La Banque européenne d'investissement réaffirme son engagement pour le climat La Banque européenne d'investissement réaffirme son engagement pour le climat

La Banque européenne d’investissement réaffirme son engagement pour le climat

climat

En tant que banque de l’UE, la Banque européenne d’investissement (BEI) s’engage depuis plusieurs années en faveur d’une transition vers une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques. Un combat qu’elle continuera de mener dans les cinq prochaines années en investissant annuellement plus de 20 milliards d’euros dans des projets de développement durable.

Dans sa stratégie en matière d’action climatique, publiée en 2015, la Banque européenne d’investissement, l’institution financière des États membres de l’Union européenne, s’est engagée à consacrer au minimum 25 % de l’ensemble de ses prêts à des investissements ayant trait au climat, et 35 % des ses prêts ayant trait au climat accordés dans les pays en développement d’ici 2020.

Lire aussi : Les Assises Européennes de la Transition Énergétique s’ouvrent à Bordeaux

En 2016, l’institution a prêté 83,8 milliards d’euros au total, dont 19 milliards consacrés à des projets de lutte contre le réchauffement climatique, et entend donc poursuivre dans cette voie. Elle a annoncé, mardi 24 janvier, sa volonté de maintenir son objectif d’investissement annuel de 20 milliards d’euros dans la lutte contre le changement climatique d’ici 2020. « Nous, Européens, devons prendre le tête du monde libre contre les climatosceptiques », a déclaré le président de la BEI, Werner Hoyer, lors d’une conférence de presse à Bruxelles. « Nous comptons consacrer 100 milliards d’euros à l’action climatique au cours des cinq prochaines années, la plus importante contribution d’une institution multilatérale », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Politique énergétique européenne: un « paquet hiver » jugé trop frileux

La BEI répond ainsi à la posture climatosceptique du nouveau président américain Donald Trump, qui a promis de renforcer l’exploitation des énergies fossiles aux Etats-Unis et de revenir sur les réglementations mises en place par son prédécesseur pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Crédits photo : IEB

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Nov 2013
Dans les pays développés qui entament leur transition énergétique, on cherche aujourd’hui à diminuer la part des énergies fossiles pour les remplacer par des énergies non émettrices de CO2. Dans une bonne partie des pays en développement, au contraire, l’explosion…
ven 16 Déc 2016
L'Union Européenne a donné son feu vert lundi 12 décembre à quatre mesures de soutien aux énergies renouvelables mises en place en France dans le cadre de la transition énergétique. Ces mécanismes, appliqués aux filières géothermique, biogaz, hydroélectrique et éolienne,…
jeu 19 Jan 2017
Direct Energie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, revendique aujourd'hui près de 2,1 millions de clients et un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 1,5 milliard d'euros, en forte croissance par rapport à l'exercice 2015. Favorisé par la fin…
mer 17 Sep 2014
C'est dans le Parc Naturel Régional des Ardennes, aux abords de la localité de Revin, qu'EDF a entamé cet été un vaste projet de mise à niveau de la centrale hydraulique de Revin (également appelée centrale de Saint-Nicolas). Troisième Station…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *