Toulouse Métropole et EDF s'associent pour une ville rose plus connectée - L'EnerGeek

Toulouse Métropole et EDF s’associent pour une ville rose plus connectée

EDF

Engagée dans la transition énergétique, la ville de Toulouse multiplie les efforts ces dernières années pour adapter ses infrastructures aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux, et devenir à terme une ville connectée, écologique et innovante sur les plans social et culturel. Elle compte notamment pour cela sur le groupe EDF avec lequel elle a signé lundi 16 janvier dernier un nouvel accord de partenariat destiné à faire de la ville rose une métropole plus attractive, intelligente, durable et solidaire.

Le groupe EDF et la métropole de Toulouse ont signé le 16 janvier dernier, un nouvel accord-cadre valable jusqu’en 2020, et réaffirmé ainsi leur volonté commune de développer les technologies numériques et d’encourager l’innovation énergétique au sein du territoire. En signant ce nouveau partenariat, Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et Jean-Bernard Lévy, PDG du groupe EDF, confirment ainsi leur ambition d’inscrire leurs actions dans un partenariat global et de long terme.

Lire aussi : Première phase d’expérimentation pour le projet SOGRID à Toulouse

Ce nouveau partenariat s’articulera autour de quatre thématiques clefs dont le numérique et la smart city, l’innovation énergétique, l’innovation sociale et la renommée internationale de l’agglomération toulousaine. Jean-Luc Moudenc avait déjà présenté dans ce cadre plusieurs mesures destinées à faire de Toulouse une référence des smart city de demain comme par exemple l’ouverture des données publiques, la mise en œuvre du Labo des Usages, ou le déploiement d’un éclairage public intelligent.

Lire aussi : A Toulouse, le renouvelable au cœur d’une initiative citoyenne

Il compte désormais sur EDF pour accentuer ces efforts et mettre en place un cadre favorable au développement de nouvelles technologies et infrastructures dans le secteur de l’énergie. Il sera question dans un premier temps de créer un nouveau centre de formation continue pour les métiers de l’hydraulique, de poursuivre le concours Pulse à l’échelle régionale, et de mettre à profit l’open-data dans l’optimisation de la production d’énergie et de la gestion des réseaux de transport et de distribution. L’avantage d’un tel partenariat « sera de favoriser le pilotage transversal des interactions, avec une gouvernance dédiée, qui fera avancer les dossiers dans un souci d’efficacité et de bénéfices mutuels », a déclaré Jean-Luc Moudenc.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 6 Jan 2017
La société ekWateur, nouvelle venue sur le marché de la fourniture d’énergie en France, a annoncé jeudi 5 janvier, avoir levé 2 millions d'euros afin d'accélérer son développement. Son objectif, convaincre les consommateurs des atouts d'une énergie 100% renouvelable basée…
jeu 8 Déc 2016
La ville finlandaise de Vaasa a annoncé lundi 5 décembre dernier être candidate pour accueillir l'usine de batteries que le groupe Tesla pourrait ouvrir en Europe prochainement, faisant valoir un gisement de lithium à proximité. Une candidature qui relance la…
sam 29 Juil 2017
En Nouvelle-Aquitaine, les énergies renouvelables sont déjà bien implantées et elles représentent à l'heure actuelle 20% de l'énergie consommée. Mais pour monter en puissance, il faut que les acteurs de la filière travaillent tous main dans la main. En décloisonnant…
jeu 2 Juin 2016
Le récent mouvement de panique lié à une éventuelle pénurie de carburant confirme le choix judicieux de la France de se tourner sérieusement vers la mobilité électrique. S'il faut s'attendre à ce que l'approvisionnement en électricité augmente dans les années à venir, pour les besoins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *