Direct Energie vise 4 millions de clients en France à l'horizon 2020 Direct Energie vise 4 millions de clients en France à l'horizon 2020

Direct Energie vise 4 millions de clients en France à l’horizon 2020

direct energie

Direct Energie, troisième acteur français de l’électricité et du gaz, revendique aujourd’hui près de 2,1 millions de clients et un chiffre d’affaires légèrement supérieur à 1,5 milliard d’euros, en forte croissance par rapport à l’exercice 2015. Favorisé par la fin des tarifs réglementés de l’électricité, le groupe n’entend pas en rester là et envisage de doubler ses parts de marché dans l’électricité d’ici 2020 et de poursuivre ses investissement dans les centrales à gaz.

« Direct Energie vise 4 millions de clients en France d’ici à 2020 contre 2,1 millions actuellement et envisage de nouvelles acquisitions de centrales à gaz pour les approvisionner », a déclaré le 17 janvier dernier à Reuters son PDG Xavier Caïtucoli. Le groupe a notamment profité en 2016 de la fin des tarifs réglementés de l’électricité pour les entreprises et les collectivités pour augmenter ses parts de marché, mais fait valoir que la croissance de son portefeuille de clients, avec 700.000 nouveaux sites conquis l’an dernier, résulte avant tout de sa dynamique commerciale.

Lire aussi : Le fournisseur d’énergie ekWateur lève 2 millions d’euros pour son développement

« On vise 4 millions de clients avant 2020, il n’est pas incongru d’imaginer qu’on ait quatre centrales à cycle combiné gaz au moins d’ici là », a-t-il ajouté. Désireux de se doter de moyens de production d’énergie au delà de la simple fourniture de gaz et d’électricité, le groupe français devrait en effet poursuivre ses investissements dans la filière. Il vient tout justement de finaliser à la fin du mois de décembre le rachat d’une centrale à gaz de 400 MW en Belgique, et détient désormais plus de 800 MW de capacité de production d’électricité.

Lire aussi : Direct Energie acquière une centrale à gaz de 400 MW en Belgique

Pour rappel, Direct Energie avait déjà racheté il y a un an, la société 3CB filiale française du groupe suisse Alpiq dédiée à la production d’électricité. Cette société exploite une centrale thermique à cycle combiné gaz (CCG) d’une capacité de 408 MW mise en service en 2011 à Bayet dans l’Allier. « On peut attendre d’autres acquisitions de ce type, sur cette technologie ou sur d’autres, parce qu’on a une volonté de s’intégrer à l’Amont », a conclu Xavier Caïtucoli.

Crédits photo : Direct Energie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 9 Juin 2017
Avec le développement technologique des différents types d’énergies renouvelables, la transition énergétique est désormais bien engagée. Toutefois, un point noir subsiste : la question du stockage de l’énergie. Cette problématique est notamment cruciale en ce qui concerne l’énergie solaire, dont l’intermittence…
jeu 18 Mai 2017
Vous habitez dans une zone coupée du monde ou non interconnectée au réseau électrique national et vous souhaiteriez éviter le recours systématique à votre groupe électrogène énergivore et polluant ? La start-up française Powidian propose désormais une solution clé en…
jeu 26 Jan 2017
En tant que banque de l’UE, la Banque européenne d’investissement (BEI) s'engage depuis plusieurs années en faveur d'une transition vers une économie sobre en carbone, respectueuse de l’environnement et capable de résister aux changements climatiques. Un combat qu'elle continuera de…
jeu 23 Jan 2014
Depuis le 20 janvier dernier, le Gouvernement britannique invite les entreprises du pays spécialisées dans les technologies vertes à participer à son nouveau programme de financement destiné à soutenir le développement des réseaux intelligents, ou smart grids, et la recherche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *