Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016 Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

voiture électrique

Si le marché des véhicules propres éprouve depuis plusieurs années les plus grandes difficultés à décoller, l’année 2016 pourrait bien marquer un tournant pour la filière électrique française. Boostées par le superbonus et autres mesures incitatives du gouvernement, les ventes de véhicules 100% électrique ont encore augmenté cette année pour finalement dépasser le seuil inédit de 1% du marché hexagonal.

Selon le dernier bilan annuel du marché de l’automobile en France publié le 2 janvier dernier par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), la mobilité électrique poursuit son développement malgré l’écrasante domination des véhicules diesel et essence. Confortées par la loi de transition énergétique qui renforce le soutien public aux véhicules à très faibles émissions, les voitures 100% électriques ont dépassé pour la première fois en année pleine le seuil de 1% des immatriculations : 1,08% exactement, contre 0,9% en 2015.

Lire aussi : Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d’ici 2024

Un chiffre qui devrait poursuivre sa tendance haussière compte tenu des nouveaux modèles proposés en 2017. La nouvelle Zoé de Renault par exemple, à l’autonomie quasi doublée, a été présentée au début du mois d’octobre au Mondial de Paris mais ne sera livrée qu’en janvier, provoquant logiquement un phénomène d’attentisme chez les clients. Or, cette voiture représente plus de la moitié du marché de l’électrique français. De leur côté, les hybrides (carburant-électricité) ont connu une légère baisse en 2016, passant à 2,9% de part de vente contre 3,2% en 2015, en raison d’une fiscalité moins avantageuse que les années précédentes.

Lire aussi : La Norvège atteint 100.000 voitures électriques en circulation

Soutenus par un marché de l’automobile en pleine forme (les immatriculations ont crû de 5,1% à 2,015 millions d’unités), les véhicules diesel et essence ont comme à leur habitude représenté la majorité des immatriculations. Si les ventes de véhicules diesel ont reculé de 5 points par rapport à 2015, elles restent en tète du classement avec 52,12% du marché. Les voitures essence ont conquis quant à elles de nouveaux acheteurs, s’arrogeant 43,8% du marché (+5,3 point).

Crédits photo : Vollet Philippe

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 16 Mai 2013
D’après le baromètre 2012 de l’Observ-ER, la production d’électricité en Afrique du Sud provient quasiment exclusivement des énergies fossiles. Cependant, de nombreux projets sont en cours pour y inclure de plus en plus d’énergies renouvelables. À l’heure actuelle, 93,3% de…
mar 18 Juil 2017
Nous savons tous que, selon notre source d'énergie, les prix augmentent fatalement. L'écart sur une année n'a pas forcément d'impact direct pour le consommateur mais l'augmentation est bien là... A l'aide du graphique ci-dessous, L'Energeek a décidé d'analyser le coût…
mer 11 Fév 2015
C’est pour sécuriser l’approvisionnement en électricité de la Bretagne, qui ne produit que 10% de l’énergie qu’elle consomme, qu’ERDF dans le cadre de la transition énergétique et du pacte énergétique breton lance l’expérimentation Solenn (SOLidatrité Energie iNNovation). Celle-ci a pour…
lun 21 Sep 2015
Composé à 95% d'énergies décarbonées, le système électrique français dispose de multiples ressources, renouvelables, nucléaire et fossiles, qu'il est en en partie possible de moduler en fonction des besoins et des événements climatiques. Le dernier rapport mensuel du gestionnaire de réseau…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *