Le terminal méthanier de Dunkerque est entré en service commercial Le terminal méthanier de Dunkerque est entré en service commercial

Le terminal méthanier de Dunkerque est entré en service commercial

terminal methanier Dunkerque

Le terminal méthanier de Dunkerque a débuté officiellement ses activités commerciales le 1er janvier 2017, clôturant ainsi ce qui fut l’un des plus grands chantiers industriels de France. Ce site devrait accueillir 150 méthaniers chaque année, et permettra ainsi d’importer du Gaz Naturel Liquéfié (GNL), de le stocker et de le regazéifier pour l’émettre sur les réseaux de transport à destination des marchés français et belge.

Comme annoncé mardi 3 janvier dans un communiqué de Dunkerque LNG, la société exploitante et filiale du groupe EDF, la construction du terminal méthanier de Dunkerque a pris fin avec son entrée en activité le 1er janvier dernier. Deuxième terminal en Europe continentale par sa taille, le terminal méthanier de Dunkerque est surtout le seul du continent à être directement raccordé à deux marchés de consommation : la France et la Belgique.

Lire aussi : Le terminal méthanier de Dunkerque sera opérationnel en décembre

Il représente, avec une capacité de 13 milliards de m3 par an, près de 20 % des consommations de gaz française et belge réunies, et permettra une amélioration significative de la concurrence sur le marché de la fourniture de gaz, dans un contexte de forte dépendance des pays européens aux importations de gaz naturel hors de l’Union européenne. Le terminal méthanier de Dunkerque avait reçu au cours de l’été dernier ses premières cargaisons de gaz naturel liquéfié destinées au marché européen, dans le but de tester en conditions industrielles d’exploitation les différents modules du terminal et de « réaliser les essais d’ensemble et les tests de performance », précisait alors Dunkerque LNG.

Lire aussi : Le terminal méthanier de Dunkerque reçoit sa première cargaison de gaz naturel liquéfié

Pour rappel, le chantier du terminal, deuxième plus grand chantier industriel de France après l’EPR de Flamanville, a été lancé en 2012, et aura mobilisé plus d’un milliard d’euros d’investissements répartis entre la société Dunkerque LNG, le grand port de Dunkerque et le groupe GRTgaz engagé dans la restructuration du réseau de distribution. L’électricien français EDF est à ce jour actionnaire majoritaire de Dunkerque LNG, aux côtés de l’opérateur gazier belge Fluxys, qui exploite le terminal méthanier de Zeebrugge, et du groupe Total.

Crédits photo : Dunkerque LNG

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 25 Juil 2016
L'ancienne centrale EDF de Champagne-sur-Oise, composée de deux unités de production à charbon d'une puissance de 250 mégawatts, a été arrêtée il y a plus de dix ans. Tandis que le chantier de déconstruction ne sera terminé qu’en 2017, le…
jeu 12 Sep 2013
La production d’électricité de Madagascar provient essentiellement de deux sources : l’hydroélectricité et les énergies fossiles. En 2011, l'énergie hydroélectrique assurait 52% de la production électrique , les combustibles fossiles apportaient les 48% restants. Bien que Madagascar dispose d'un fort potentiel…
mar 22 Mar 2016
Le groupe international d’ingénierie et de conseil en innovation, Assystem, affiche de bons résultats en 2015, entre autres grâce à ses activités dans l’énergie. L’entreprise française est engagée dans le nucléaire avec ITER et l’EPR, mais elle a aussi renforcé…
ven 16 Sep 2016
Le directeur de l’exploration-production du géant pétrolier français, Arnaud Breuillac, veut adapter l'entreprise à un environnement économique à 50 dollars le barril. Bien positionné par rapport à ses concurrents, Total continue de regorger d’idées pour faire des économies sur ses…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *