L'Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW - L'EnerGeek

L’Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW

solaire Afrique

Face à l’augmentation de la demande d’énergie nationale et à la diminution de ses ressources en énergie fossile, l’Algérie se voit aujourd’hui contrainte de diversifier son mix énergétique et d’encourager le développement des énergies renouvelables. Le ministre de l’Energie, Nourredine Boutarfa, a annoncé le 14 décembre dernier le lancement prochain d’un appel d’offres national et international pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW.

Si l’Algérie a pu compter ces dernières décennies sur d’abondantes ressources en pétrole et en gaz pour subvenir à ses besoins énergétiques, l’exploitation de ces hydrocarbures ne cesse de diminuer et ne pourra vraisemblablement pas absorber la hausse régulière de la consommation énergétique algérienne. Un programme de développement des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique a été mis en place dans ce cadre afin que d’ici 2030, 40% de la production d’électricité destinée à la consommation nationale soit d’origine renouvelable.

Lire aussi : L’Algérie nourrit de l’ambition pour les énergies renouvelables

Le gouvernement a annoncé pour cela le lancement d’un appel d’offres pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW. « L’appel d’offre est en cours de finalisation« , a déclaré le ministre algérien de l’Energie, Nourredine Boutarfa, lors de l’ouverture du forum algéro-américain sur l’énergie organisé à Houston. Ce méga projet inclura une composante énergétique consistant à réaliser des centrales électriques et une composante industrielle dédiée à la fabrication locale des équipements et matériels destinés à ces unités.

Lire aussi : Ségolène Royal au Forum International de l’Energie pour resserrer les liens franco-algériens

« Le tournant de la diversification, nous l’engageons dans la perspective du développement durable. Un important plan national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est en cours d’exécution« , a expliqué le ministre. Il vise notamment la mise en service de près de 22.000 MW en énergie verte à l’horizon 2035-2040 et aura, selon le gouvernement, des retombées importantes en termes de création d’emplois, d’industrialisation, de développement technologique et d’acquisition de savoir-faire, contribuant ainsi au développement socio-économique du pays.

Crédits photo : Rick Needham

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 27 Fév 2014
Au moment de la publication de ses résultats annuels, le groupe Areva a annoncé une nouvelle provision de 275 millions d’euros pour le financement du chantier de l’EPR finlandais d’Olkiluoto 3. Le réacteur de nouvelle génération va coûter plus de…
sam 19 Déc 2015
Le Congrès américain vient de voter une extension au crédit d’impôt dédié au solaire et à l’éolien lors du compromis budgétaire pour 2016. Une mesure qui devrait permettre aux Etats-Unis de réduire de 32% des émissions de gaz à effet…
mar 7 Avr 2015
Le fabricant de panneau publicitaire Prismaflex  vient de lancer en France et en Belgique des panneaux publicitaires autonomes en énergie grâce à une technologie photovoltaïque innovante baptisée Blue Tech. Il y a deux ans, Prismaflex annonçait travailler sur une solution…
mer 27 Nov 2013
Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, a annoncé mardi 22 octobre, à l'occasion du colloque annuel de l’Union Française de l’Électricité (UFE), l'organisation prochaine d'une grande concertation stratégique sur les opportunités du développement de l’autoconsommation, notamment dans le secteur de l'énergie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *