L'Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW L'Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW

L’Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW

solaire Afrique

Face à l’augmentation de la demande d’énergie nationale et à la diminution de ses ressources en énergie fossile, l’Algérie se voit aujourd’hui contrainte de diversifier son mix énergétique et d’encourager le développement des énergies renouvelables. Le ministre de l’Energie, Nourredine Boutarfa, a annoncé le 14 décembre dernier le lancement prochain d’un appel d’offres national et international pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW.

Si l’Algérie a pu compter ces dernières décennies sur d’abondantes ressources en pétrole et en gaz pour subvenir à ses besoins énergétiques, l’exploitation de ces hydrocarbures ne cesse de diminuer et ne pourra vraisemblablement pas absorber la hausse régulière de la consommation énergétique algérienne. Un programme de développement des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique a été mis en place dans ce cadre afin que d’ici 2030, 40% de la production d’électricité destinée à la consommation nationale soit d’origine renouvelable.

Lire aussi : L’Algérie nourrit de l’ambition pour les énergies renouvelables

Le gouvernement a annoncé pour cela le lancement d’un appel d’offres pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW. « L’appel d’offre est en cours de finalisation« , a déclaré le ministre algérien de l’Energie, Nourredine Boutarfa, lors de l’ouverture du forum algéro-américain sur l’énergie organisé à Houston. Ce méga projet inclura une composante énergétique consistant à réaliser des centrales électriques et une composante industrielle dédiée à la fabrication locale des équipements et matériels destinés à ces unités.

Lire aussi : Ségolène Royal au Forum International de l’Energie pour resserrer les liens franco-algériens

« Le tournant de la diversification, nous l’engageons dans la perspective du développement durable. Un important plan national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est en cours d’exécution« , a expliqué le ministre. Il vise notamment la mise en service de près de 22.000 MW en énergie verte à l’horizon 2035-2040 et aura, selon le gouvernement, des retombées importantes en termes de création d’emplois, d’industrialisation, de développement technologique et d’acquisition de savoir-faire, contribuant ainsi au développement socio-économique du pays.

Crédits photo : Rick Needham

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 14 Mai 2014
Une récente étude de l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie,  fait état d’une expansion significative du nombre d’unités de méthanisation en France et des perspectives qu’offre le développement de cette filière en matière de transition énergétique. …
mar 14 Mar 2017
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à l'échelle du consommateur. C'est ce que propose aujourd'hui aux ménages…
jeu 14 Mai 2015
Voilà six mois que la société SolaRoad a installé sa piste cyclable solaire expérimentale dans la ville de Krommenie, dans la partie Est des Pays-Bas. Six mois d'expérimentation qui ont permis d'évaluer à petite échelle l'efficacité et le potentiel de…
dim 13 Déc 2015
A la suite d’une dépréciation massive de ses actifs, l’énergéticien allemand a décidé de revoir sa stratégie. Pour faire face à la transition énergétique, RWE a opté pour une scission de ses activités. Une orientation finalement validée vendredi 11 décembre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *