EDF valide la cession partielle de RTE à la Caisse des dépôts et CNP Assurances - L'EnerGeek

EDF valide la cession partielle de RTE à la Caisse des dépôts et CNP Assurances

energie-primaire-finale

En négociation depuis fin juillet, l’accord validant la cession de la moitié de la société Réseau de transport d’électricité (RTE) par EDF aux groupes Caisse des dépôts et CNP Assurances, vient d’être finalisé. Le conseil d’administration du groupe énergétique français, s’est réuni le 14 décembre afin d’établir les termes d’une acquisition destinée à garantir sur le long terme la mission de service public du gestionnaire de réseau à haute tension.

EDF, la Caisse des Dépôts et CNP Assurances, ont conclu mercredi un accord engageant fixant les termes et conditions de l’acquisition d’une participation indirecte de 49,9% au capital de RTE, soit une prise de participation respective de Caisse des Dépôts et CNP Assurances à hauteur de 29,9 % et 20 % du capital. Cet accord entre des acteurs publics majeurs du financement des infrastructures en France prévoit les modalités d’un partenariat de long terme destiné à favoriser le développement de la société et garantir sa mission de service public. « Cette opération apportera à RTE une gouvernance nouvelle afin d’accompagner durablement sa stratégie d’investissement pour l’optimisation des infrastructures de transport d’électricité, au service de la transition énergétique », explique EDF dans un communiqué.

Lire aussi : « RTE doit se réinventer pour construire le réseau de demain » selon François Brottes

L’opération valorise l’ensemble de RTE à 8,2 milliards d’euros pour 100 % des fonds propres (EDF pouvant éventuellement bénéficier d’un complément de valeur de 100 millions d’euros), et prévoit l’entrée de la Caisse des Dépôts et de CNP Assurances comme actionnaires de référence de RTE aux côtés d’EDF, à travers la création d’une coentreprise. La réalisation effective de l’opération pourrait intervenir au premier semestre 2017, après obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

Lire aussi : La Caisse des dépôts donne la priorité à la croissance verte

Pour rappel, cette évolution du tour de table de RTE s’inscrit dans le cadre du programme de cessions d’actifs de 10 milliards d’euros annoncé en avril par EDF, dont l’État détient environ 85% du capital, parmi les mesures destinées à renforcer sa situation financière. « L’opération communiquée aujourd’hui s’inscrit dans le cadre stratégique annoncé début 2016, et permet à EDF de concentrer ses moyens financiers sur ses investissements prioritaires, au service de la transition énergétique », souligne dans le communiqué Jean Bernard Lévy, Président Directeur général d’EDF.

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 24 Jan 2017
Le froid s’est installé en France, et avec lui le pays doit faire face à un pic de consommation énergétique. De quoi entraîner quelques interrogations pour les foyers français : comment faire pour réguler sa consommation énergétique ? Quelles astuces pour ne pas…
jeu 2 Juin 2016
Le récent mouvement de panique lié à une éventuelle pénurie de carburant confirme le choix judicieux de la France de se tourner sérieusement vers la mobilité électrique. S'il faut s'attendre à ce que l'approvisionnement en électricité augmente dans les années à venir, pour les besoins…
mar 20 Jan 2015
État américain leader dans les technologies de stockage d'énergie, la Californie vient de publier une feuille de route détaillée portant sur la manière dont les systèmes de stockage d'électricité pouvaient être utilisés pour moderniser le réseau électrique et favoriser l'intégration…
jeu 5 Déc 2013
La production d’électricité en Grèce est issue essentiellement des énergies fossiles. Le pays dispose de ressources en charbon (lignite) et, dans une moindre quantité, en gaz naturel, qu'il peut exploiter pour produire de l'électricité. Ainsi, en 2011, ces combustibles ont…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *