Les panneaux solaires auront compensé leur empreinte carbone dès 2018 Les panneaux solaires auront compensé leur empreinte carbone dès 2018

Les panneaux solaires auront compensé leur empreinte carbone dès 2018

solaire

Energie propre et renouvelable par excellence, l’énergie solaire est souvent accusée de produire du gaz à effet de serre (GES) lors du processus de fabrication des cellules photovoltaïques et autres panneaux solaires. Un fait incontestable certes mais qui ne remet pas en cause la pertinence de cette source d’énergie verte. Selon une étude de l’Université d’Utrecht aux Pays-Bas publiée le 6 décembre dernier, les panneaux solaires compenseront d’ici 2018, grâce à l’énergie renouvelable qu’ils génèrent depuis maintenant 40 ans, tous les gaz à effet de serre émis pour les produire.

Les panneaux solaires auront bientôt payé leur dette énergétique. L’université néerlandaise d’Utrecht affirme en effet dans une étude publiée la semaine dernière que la quantité d’énergie renouvelable produite depuis leur apparition dans les années 1970 sera bientôt suffisante pour compenser les émissions de CO2 engendrées au cours de leur processus de fabrication.

Lire aussi : L’énergie solaire bénéficie d’une forte acceptabilité sociale en France

Désormais, à chaque doublement de capacités solaires installées, l’énergie nécessaire pour produire les panneaux baisse de 12 à 13% et les GES émis de 17 à 24%, ont calculé les auteurs, qui ont analysé les données disponibles depuis 1975. « Depuis cette année-là, la capacité de ce secteur a crû de 45% par an en moyenne, pour atteindre 230 milliards de watts (230 gigawatts ou GW) en 2015, un boom qui a pu faire craindre que la fabrication de ces équipements fasse au final plus de mal que de bien », rappelle l’un des auteurs, Wilfried Van Sark, de l’Université d’Utrecht.

Lire aussi : Solaire photovoltaïque : un second trimestre 2016 assez faible

Or, on ne comptait en 1975 que 10.000 panneaux solaires dans le monde, contre environ un milliard aujourd’hui, et d’ici fin 2016, quelque 300 GW seront installés, soit 1 à 1,5% de la demande mondiale d’électricité. « Avec une durée de vie moyenne de 30 ans, une centrale photovoltaïque devrait rembourser plusieurs fois l’énergie nécessaire à sa production », ajoutent les chercheurs.

Crédits photo : Blickpixel

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Présentées le 30 novembre dernier, les propositions législatives contenues dans le "paquet hiver" de la Commission européenne doivent constituer le socle de sa politique énergétique et climatique pour les années 2020-2030. Si les ENR et l'efficacité énergétique figurent bien dans les nouvelles orientations européennes, ONG…
jeu 15 Sep 2016
Au mois de novembre, le Maroc organisera la 22ème conférence des Nations unies sur le climat. Se voulant exemplaire, le pays hôte a récemment confirmé son intention de développer l'énergie solaire. Pour y parvenir, le ministre de l'énergie, Abdelkader Amara, a notamment…
ven 28 Avr 2017
La société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé vendredi 21 avril 2017, avoir remporté un nouveau projet de centrale biomasse en Guyane. Cette installation de 5,1 MW contribuera directement à la réalisation des objectifs de programmation pluriannuelle…
mar 17 Mar 2015
Largement utilisé cette année encore pour la production d'électricité hivernale en région PACA, le niveau du lac de Serre-Ponçon a baissé de manière significative, imposant à l'exploitant un remplissage d'ici le mois de juillet prochain. Une remontée aussi bien indispensable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *