La Suisse prépare le premier vol solaire habité dans la stratosphère La Suisse prépare le premier vol solaire habité dans la stratosphère

La Suisse prépare le premier vol solaire habité dans la stratosphère

avion solaire

La Suisse est décidément un terreau exceptionnel d’innovation en matière d’aviation solaire. Après le premier tour du monde réalisé cette année par l’équipe de Solar Impulse 2, un autre aviateur suisse, Raphaël Domjan, a annoncé la semaine dernière son ambition d’atteindre la stratosphère dans un avion exclusivement alimenté en énergie photovoltaïque. Baptisé SolarStratos, le prototype a été dévoilé à la presse le 7 décembre dernier.

Raphaël Domjan, aventurier suisse spécialisé dans les énergies renouvelables, n’en est pas à son premier coup d’essai. Il a réalisé en 2012 le premier tour du monde à l’énergie solaire à bord du bateau PlanetSolar et entend bien cette fois atteindre les étoiles de la même manière. « Notre objectif est de démontrer qu’avec les technologies actuelles, il est possible de réaliser des prouesses qui dépassent le potentiel des énergies fossiles », a-t-il déclaré à la presse lors de la présentation du modèle SolarStratos.

Lire aussi : Solar Impulse 2 : le solaire, avenir de l’aviation ?

Ce projet un peu fou consiste à réaliser le premier vol solaire habité dans la stratosphère, un défi impossible dans un avion à propulsion classique compte tenu des températures (-70°C) et des conditions atmosphériques qui règnent à 25km d’altitude. Le prototype conçu pour l’occasion présente donc des caractéristiques particulières. Long de 8,5 mètres pour une envergure de 24,8 mètres, ce bi-place pèse quelque s 450 kilos et est recouvert de 22 m2 de panneaux solaires à même de lui procurer une autonomie d’environ 24 heures.

« Notre projet est porteur d’espoir et il fait rêver les petits comme les grands. Il ouvre aussi la porte à de nouvelles connaissances scientifiques, à un prix abordable, dans le cadre de l’exploration et d’une utilisation pacifique de la stratosphère », a ajouté Roland Loos, directeur général de SolarXplorers, la structure en charge du développement et des applications futures de ce projet.

Lire aussi : E-Fan : le premier avion tout électrique sera construit à Pau-Uzein

Le voyage jusqu’à la stratosphère durera environ cinq heures dont deux heures et demi d’ascension, quinze minutes dans la stratosphère, puis trois heures pour redescendre sur terre. Les premiers vols tests se dérouleront dès février prochain.

Crédits photo : SolarStratos

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 2 Fév 2017
Très active sur le marché du nucléaire à l'international, l'agence russe Rosatom ne semble plus s'en contenter et regarde progressivement du côté des énergies renouvelables. Le fort potentiel de la Russie en matière d'énergie éolienne et les nouveaux objectifs du…
mar 31 Jan 2017
Si Engie vient d’abandonner le projet de ferme pilote hydrolienne qu'elle menait en partenariat avec General Electric dans le Raz Blanchard, d’autres industriels tricolores se montrent plus ambitieux. Ainsi, la filiale de DCNS s’affiche déjà comme leader des EMR aux côtés d’EDF, alors…
jeu 26 Fév 2015
La filiale renouvelable d'EDF poursuit le développement de ses activités à l'international. EDF Energies Nouvelles (EDF EN) a en effet annoncé, mercredi 25 février par voie de communiqué de presse, la création d'une succursale au Brésil, dans la ville de…
jeu 31 Mar 2016
Les cellules à la base des panneaux solaires traditionnels sont généralement composées de plastique ou de verre et de silicium, un matériau qui présente encore aujourd'hui des coûts d'extraction énergétiques et financiers très importants. De nouvelles alternatives sont donc nécessaires afin…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *