Suez et Total veulent développer les biocarburants à base d'huiles Suez et Total veulent développer les biocarburants à base d'huiles

Suez et Total veulent développer les biocarburants à base d’huiles alimentaires

total

Encore relativement chers, les biocarburants ne permettent pas de proposer une alternative durable aux combustibles fossiles, bien moins onéreux. Un défi économique que les groupes Suez et Total pourraient bien relever en valorisant les huiles alimentaires usagées. Les deux groupes français ont annoncé mardi 6 décembre la signature d’un partenariat de dix ans destiné à collecter ces huiles sur tout le territoire français et à les recycler en biocarburant.

Suez et Total ont officialisé cette semaine leur nouvelle collaboration dans le cadre d’un programme de collecte et d’exploitation des huiles alimentaires leur permettant à la fois de réduire les coûts de production des biocarburants et de participer au retraitement des déchets. Suez s’est notamment engagé  à livrer 20.000 tonnes par an d’huiles alimentaires usagées à Total, récoltées auprès des particuliers et des industriels de l’agroalimentaire.

Lire aussi : Suez et le SIAPP valorisent les eaux usées en biocarburant

Ces huiles seront prétraitées dans une nouvelle unité de filtration construite par Suez au sein de la bio-raffinerie de Total à La Mède, puis transformées en biocarburant sur le même site. Il en ressortira un biodiesel de grande qualité (HVO) composé d’huiles alimentaires usagées, d’huiles résiduelles et d’huiles végétales qui se mélangera facilement au diesel classique et n’altérera pas la qualité du carburant ni le bon fonctionnement des moteurs, expliquent les deux partenaires dans un communiqué.

Suez et Total entendent ainsi augmenter la collecte des huiles usagées en France de plus de 20%, alors que cette dernière représente actuellement 45.000 tonnes par an, pour un gisement annuel estimé à plus de 100.000 tonnes. « Cette collaboration industrielle va permettre de mettre en place une filière durable de recyclage d’huiles usagées à l’échelle du pays en vue de la production de biocarburant », s’est félicité Michel Charton, le directeur du raffinage européen chez Total, cité dans le communiqué.

Lire aussi : Power-to-Liquid : un nouveau biocarburant à base d’énergie solaire et de CO2

Crédits photo : Wolfgang Pehlemann

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 23 Juin 2014
L’unité 4 de la centrale thermique du Havre, la seule encore en activité, est à l’arrêt depuis le 15 mars. Un arrêt qui devrait se prolonger jusqu’à la fin du mois d’octobre et au cours duquel d’importants travaux de maintenance…
lun 15 Mai 2017
Le 24 avril 2017, le contrat de financement pour le futur gazoduc Nord Stream 2 a enfin été bouclé à Paris. De quoi satisfaire les entreprises partenaires du projet qui doit permettre d’alimenter une partie de l’Europe en gaz russe.…
jeu 14 Mar 2013
Le parc thermique français est en cours de modernisation : des installations plus propres, au meilleur rendement et utilisant notamment du gaz naturel comme combustible remplacent progressivement les plus anciennes centrales au charbon. Pourtant cet hiver la consommation du charbon pour…
lun 26 Juin 2017
En annonçant officiellement, vendredi 16 juin 2017, sa volonté de commercialiser dans l'avenir son modèle de pile à combustible pour particuliers en Europe, le groupe japonais Panasonic a relancé d’une certaine manière, l’espoir d’une micro-cogénération énergétique responsable et applicable à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *