L'industrie gazière prévoit une hausse de la demande d'ici 2030 L'industrie gazière prévoit une hausse de la demande d'ici 2030

L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

gaz

Les nouveaux usages du gaz (gaz carburant, stockage ou production d’électricité) pourraient renforcer la filière dans les années à venir et soutenir le recours à cette énergie fossile dans le cadre de la transition énergétique. Selon une étude publiée cette semaine par l’Association française du gaz (AFG), la demande gazière en France augmentera de manière significative d’ici 2030, boostée par l’exploitation du gaz dans la production l’électricité et les transports.

Dans un communiqué publié le 5 décembre dernier, l’Association française du gaz détaille le scénario prévisionnel de référence concernant la demande de gaz naturel en France dans les prochaines décennies. Selon ces perspectives, 560 térawattheures (TWh) de gaz devraient être consommés en France en 2030, contre 461 TWh en 2015. « Le segment sur lequel la progression est la plus importante est la production d’électricité à partir de gaz, qui viendrait compléter le développement des moyens de production renouvelables », explique-t-elle dans son étude. La consommation de gaz à cette fin devrait atteindre 90 TWh.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 2,6% en décembre

La production d’électricité centralisée constituera en effet selon l’AFG un fort relais de croissance pour la demande gazière à partir de 2022 en soutien à la baisse de la part de nucléaire, qui doit passer de 75 à 50% dans la production française d’électricité en 2025 en vertu de la loi sur la transition énergétique. Autre relais de croissance pour le gaz, considéré comme la moins polluante des énergies fossiles, les transports, qui devraient de plus en plus s’alimenter en gaz naturel comprimé (GNC) et gaz naturel liquéfié (GNL), pour un volume global de 16 TWh en 2030.

Lire aussi : Gaz : pas de difficultés d’approvisionnement à prévoir cet hiver

Cette nouvelle étude contredit les dernières prévisions des gestionnaires des réseaux de transport et de distribution de gaz (GRDF, GRTgaz, SPEGNN et TIGF) qui estimaient, dans un scénario publié fin octobre, que la demande de gaz diminuerait de 16% (passant de 461 TWh en 2015 à 385 TWh en 2035) du fait des mesures d’efficacité énergétique mises en place. Pour l’AFG, les nouveaux usages du gaz devraient permettre de contrebalancer la baisse de 1,1% par an attendue dans le secteur résidentiel et de 0,7% par an dans le tertiaire.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 20 Jan 2017
Le groupe Engie s'est vu attribuer jeudi 12 janvier le dernier le contrat de délégation de service public du nouveau réseau de chaleur à base de géothermie de la Plaine Rive Droite de Bordeaux Métropole. Pour la première fois en France…
jeu 31 Oct 2013
L'Agence américaine de protection de l'Environnement (EPA) a annoncé, mercredi 23 octobre, une diminution de 10% des émissions de CO2 provenant des centrales électriques depuis 2010. Avec 5,29 milliards de tonnes émises en 2012 (soit une baisse de 3,8% par…
jeu 5 Mar 2015
Prévu dans le cadre du plan Charbon 2035, le programme de rénovation et de modernisation des deux unités charbon de 600 MW de la centrale de Cordemais, située près de Saint-Nazaire, a été officiellement lancé le vendredi 27 février dernier.…
ven 5 Mai 2017
Présent au Sénégal depuis plus d'un demi siècle dans le raffinage et la distribution de produits pétroliers (Total dispose notamment de 147 stations-service réparties sur le territoire national), le groupe Total confirme une nouvelle fois ses grandes ambitions en Afrique…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *