La ville de Vaasa se porte candidate pour accueillir une usine Tesla La ville de Vaasa se porte candidate pour accueillir une usine Tesla

La ville finlandaise de Vaasa se porte candidate pour accueillir la prochaine usine Tesla

La ville finlandaise de Vaasa a annoncé lundi 5 décembre dernier être candidate pour accueillir l’usine de batteries que le groupe Tesla pourrait ouvrir en Europe prochainement, faisant valoir un gisement de lithium à proximité. Une candidature qui relance la compétition sur le Vieux continent et qui permettra peut-être d’en savoir plus sur les véritables intentions du constructeur américain de voitures électriques.

S’il ne fait plus aucune doute qu’une nouvelle usine Tesla ouvrira sur le sol européen prochainement, sa localisation reste encore inconnue. Selon Elon Musk lui-même, fondateur de Tesla, la décision sur la ville d’accueil de sa « Gigafactory 2 » sera prise en 2017. « Nous souhaitons pouvoir établir la localisation en 2017″ a-t-il précisé début novembre, indiquant qu’il s’agira d’un site « de grande taille« , beaucoup plus important que l’actuel site de Tilburg au Pays-Bas.

Lire aussi : Tesla et SolarCity alimente une île du Pacifique en énergie solaire

En attendant davantage de précisions, plusieurs villes se sont montrées intéressées. La dernière en date, la ville finlandaise de Vaasa, a officialisé sa candidature cette semaine, se targuant d’être le centre de technologie énergétique le plus important des pays nordiques. Elle a notamment invoqué le projet de mine de la compagnie Keliber à Kaustinen, à un peu plus d’une centaine de kilomètres de la ville, et qui offre des réserves de lithium à proximité.

En France, des territoires comme l’Alsace ou Châteauroux sont allés jusqu’à produire des vidéos pour séduire le patron de la firme californienne, et la ministre de l’Environnement et de l’Énergie Ségolène Royal a d’ores et déjà proposé au patron de Tesla de reprendre le site de la centrale nucléaire de Fessenheim (est) après sa fermeture prévue en 2018. Il faut dire qu’Elon Musk n’a jamais caché son penchant pour la région alsacienne qu’il considère comme un carrefour logistique européen stratégique.

Lire aussi : Production de batteries : une filière industrielle européenne encore balbutiante

Pour rappel, cette nouvelle installation, contrairement à la première usine Tesla qui ne fait qu’assembler des modèles, aura pour mission d’accompagner le succès de la nouvelle berline grand public Model 3, dont elle assurera l’ensemble du processus de production, de la fabrication de la batterie jusqu’à l’assemblage final du véhicule.

Crédits photo : Tesla

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Juin 2017
Evolution nécessaire pour l’environnement et le climat, la transition énergétique vers un modèle plus efficace et plus économe en énergie est aussi une source non négligeable de profits et de rendements pour les organisations. Les entreprises, associations ou collectivités ont…
mar 8 Juil 2014
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) tire la sonnette d'alarme. Dans un rapport publié le mercredi 2 juillet dernier, elle pointe du doigt le gaspillage énergétique considérable résultant de l'inefficacité des appareils électroniques connectés. Un gaspillage de plus de 80 milliards…
jeu 18 Avr 2013
La production électrique de la Russie est largement dominée par les énergies fossiles. Le pays dispose d’importantes ressources en gaz et autres hydrocarbures. Mais il développe peu les filières renouvelables. D’après les chiffres publiés par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER,…
ven 11 Août 2017
Si les voitures électriques et autres moyens de transports durables sont, pour un grande majorité des Français, à la fois confortables, innovants et respectueux de l'environnement, ils peinent malgré tout à décoller sur le marché hexagonal du fait de prix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *