La facture énergétique des ménages français a baissé en 2015 La facture énergétique des ménages français a baissé en 2015

La facture énergétique des ménages français a baissé en 2015

Si la précarité énergétique est en hausse ces dernières années en France selon le dernier bilan de l’ONPE (Observatoire national de la précarité énergétique), les dépenses moyennes consacrées à l’énergie par ménage ont quant à elle diminué de 2,9% en 2015. Une évolution temporaire qui s’explique principalement par la contraction des cours pétroliers et la baisse des prix des carburants qui en a résulté.

Selon le « Bilan énergétique de la France pour 2015 » publié mardi 29 novembre par le ministère de l’Environnement et de l’Energie, les ménages français ont dépensé l’année dernière en moyenne 2.861 euros pour couvrir leurs besoins énergétiques (allant du transport au logement) contre 2.947 euros en 2014, soit 2,9% de moins sur un an. Un recul essentiellement imputable « à la baisse des dépenses en carburant (-9,3%), les dépenses en énergie domestique ayant augmenté de 2,1% sur la même période« , précise le ministère dans son rapport.

Lire aussi : Gaz et électricité : l’impact du froid sur les factures des ménages

Cette augmentation des dépenses pour le logement (estimées en moyenne à 1.681 euros par ménage) s’explique notamment par une hausse de la consommation liée à des températures en 2015 légèrement inférieures à celles de l’année précédente. A l’échelle nationale, la consommation finale d’énergie primaire du pays a elle aussi progressé de 1,6% en 2015, principalement en raison de ces températures plus froides. « Cette hausse est en premier lieu portée par le gaz, dont la consommation est très sensible au climat. La consommation d’énergies renouvelables et, dans une moindre mesure, celle de pétrole, progressent également. La consommation de charbon, à l’inverse, continue à décliner« , selon le rapport.

La chute des cours du pétrole a permis à la France de réduire sa facture énergétique de près de 28% (soit à 39,7 milliards d’euros) en 2015. Cette facture énergétique « équivaut désormais à 1,8% du produit intérieur brut, contre 2,6% en 2014 et plus de 3% entre 2011 et 2013« , indique le bilan du ministère.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 2,6% en décembre

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 18 Avr 2013
La production électrique de la Russie est largement dominée par les énergies fossiles. Le pays dispose d’importantes ressources en gaz et autres hydrocarbures. Mais il développe peu les filières renouvelables. D’après les chiffres publiés par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER,…
jeu 3 Déc 2015
Le réseau français RS2E, qui réunit chercheurs et industriels, a dévoilé le vendredi 27 novembre dernier le premier prototype de batterie sodium-ion. Une technologie avancée présentant des caractéristiques similaires aux batteries lithium-ion actuellement exploitées dans les secteurs de la téléphonie…
jeu 4 Avr 2013
La production énergétique indienne est largement dominée par les énergies fossiles. Mais d’après les chiffres publiés par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER, l’Inde est l’un des marchés les plus dynamiques au monde en matière d’énergies renouvelables.   L’Inde est le…
jeu 10 Jan 2013
La centrale thermique de Vitry-sur-Seine fermera définitivement en 2015. En attendant elle fournit une production d’appoint, d’autant plus précieuse que la majorité de l’électricité  consommée en région parisienne n’est pas produite sur place. La centrale thermique au charbon de Vitry-sur-Seine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *