Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d'ici 2024 Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d'ici 2024

Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d’ici 2024

voiture électrique

Stigmatisées pour leur prix élevé, leur faible autonomie et le manque de stations de recharge à l’échelle nationale, les voitures électriques connaissent pourtant un développement encourageant. Les progrès technologiques actuels permettent de pallier ces inconvénients et de produire des modèles toujours plus compétitifs. A tel point que les voitures électriques pourraient surpasser les voitures à moteurs thermiques dès la prochaine décennie selon une étude européenne publiée cette semaine.

Rouler en voiture électrique coûtera bientôt moins cher que rouler avec une voiture à essence. C’est en tous cas ce qu’affirme le Beuc (association européenne de défense des consommateurs) dans une étude publiée lundi 28 novembre dernier. Selon ses conclusions, les coûts moyens associés à l’achat et à l’utilisation des voitures équipées de moteurs thermiques et électriques seraient amenés à converger au cours de la prochaine décennie (2020-2030).

« D’ici à 2024, le coût total de possession (achat et fonctionnement, NDLR) moyen d’une voiture électrique pourrait égaler celui d’une voiture à essence sur le Vieux continent« , assure le Beuc. Dans le cas des voitures diesel, les courbes se croiseraient en 2030. « En outre, d’ici 2030, toutes les motorisations, sauf celles fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène, coûteront moins cher à acquérir et à faire rouler sur quatre ans qu’une voiture à essence de 2015« , ajoute l’association.

Lire aussi : La voiture électrique : réelle solution dans un avenir proche

Si un tel scénario est difficile à imaginer à l’heure actuelle compte tenu des prix encore très élevés des véhicules électriques, le Beuc estime que d’importantes économies seront obtenues grâce à la réduction des coûts des motorisations de pointe. C’est notamment le pari de nombreux constructeurs automobiles dont l’américain Tesla qui construit actuellement une usine géante de batteries dans l’ouest des Etats-Unis afin de bénéficier des économies d’échelle.

Lire aussi : Production de batteries : une filière industrielle européenne encore balbutiante

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 27 Mar 2013
En une décennie, le Portugal a fait passer la part des énergies renouvelables dans sa production d’électricité de 34% à 47%. Le Portugal tout comme l’Espagne, qui a développé les énergies vertes, font de la péninsule ibérique une région à…
Réseau de Transport d’Électricité (RTE), filiale d'EDF en charge du réseau public de transport d'électricité, a publié comme chaque année son bilan électrique. Selon cette étude chiffrée, 2014 a été une année marquée par la baisse de la consommation d'électricité, en…
jeu 6 Fév 2014
Mercredi 5 février, deux des principaux opérateurs de réseaux allemands ont présenté un projet de réseau électrique, long de 800 kilomètres. Cette "autoroute énergétique" permettrait d'acheminer l'électricité produites par les nouveaux parcs éoliens offshore situés en mer du Nord vers le…
mar 14 Fév 2017
Volume des demandes de raccordement production au réseau de distribution géré par Enedis en fonction de la filière, en nombre et en puissance en décembre 2016. Source : https://data.enedis.fr/explore/dataset/fa-nat-tranches/information/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *