Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d'ici 2024 - L'EnerGeek

Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d’ici 2024

voiture électrique

Stigmatisées pour leur prix élevé, leur faible autonomie et le manque de stations de recharge à l’échelle nationale, les voitures électriques connaissent pourtant un développement encourageant. Les progrès technologiques actuels permettent de pallier ces inconvénients et de produire des modèles toujours plus compétitifs. A tel point que les voitures électriques pourraient surpasser les voitures à moteurs thermiques dès la prochaine décennie selon une étude européenne publiée cette semaine.

Rouler en voiture électrique coûtera bientôt moins cher que rouler avec une voiture à essence. C’est en tous cas ce qu’affirme le Beuc (association européenne de défense des consommateurs) dans une étude publiée lundi 28 novembre dernier. Selon ses conclusions, les coûts moyens associés à l’achat et à l’utilisation des voitures équipées de moteurs thermiques et électriques seraient amenés à converger au cours de la prochaine décennie (2020-2030).

« D’ici à 2024, le coût total de possession (achat et fonctionnement, NDLR) moyen d’une voiture électrique pourrait égaler celui d’une voiture à essence sur le Vieux continent« , assure le Beuc. Dans le cas des voitures diesel, les courbes se croiseraient en 2030. « En outre, d’ici 2030, toutes les motorisations, sauf celles fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène, coûteront moins cher à acquérir et à faire rouler sur quatre ans qu’une voiture à essence de 2015« , ajoute l’association.

Lire aussi : La voiture électrique : réelle solution dans un avenir proche

Si un tel scénario est difficile à imaginer à l’heure actuelle compte tenu des prix encore très élevés des véhicules électriques, le Beuc estime que d’importantes économies seront obtenues grâce à la réduction des coûts des motorisations de pointe. C’est notamment le pari de nombreux constructeurs automobiles dont l’américain Tesla qui construit actuellement une usine géante de batteries dans l’ouest des Etats-Unis afin de bénéficier des économies d’échelle.

Lire aussi : Production de batteries : une filière industrielle européenne encore balbutiante

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 20 Jan 2017
Si le gestionnaire du réseau électrique français RTE reste sous forte vigilance du fait des très faibles températures qui se sont abattues sur l'Hexagone ces derniers jours, il ne devrait pas y avoir de délestage volontaire pour autant. La ministre…
ven 15 Déc 2017
Alors que le groupe américain s’apprête à licencier plusieurs milliers d’employés au niveau international dans le cadre d'un plan visant à réduire ses coûts structurels d'un milliard de dollars, les créations d’emplois promises lors du rachat de la branche énergie…
L’OCDE vient de publier ses « examens environnementaux », dans lesquels une partie entière est consacrée aux objectifs de la France. D’après les experts de l’organisation internationale, qui se sont intéressés aux politiques publiques appliquées au cours des dix dernières…
jeu 18 Mai 2017
L'énergéticien Engie a finalement concrétisé ses nouvelles ambitions sur le marché résidentiel de l'énergie au Royaume-Uni. Déjà présent outre-manche dans la production et l'approvisionnement des professionnels, le groupe français a lancé jeudi 11 mai dernier, des offres concurrentielles pour l'approvisionnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *