Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d'ici 2024 Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d'ici 2024

Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d’ici 2024

voiture électrique

Stigmatisées pour leur prix élevé, leur faible autonomie et le manque de stations de recharge à l’échelle nationale, les voitures électriques connaissent pourtant un développement encourageant. Les progrès technologiques actuels permettent de pallier ces inconvénients et de produire des modèles toujours plus compétitifs. A tel point que les voitures électriques pourraient surpasser les voitures à moteurs thermiques dès la prochaine décennie selon une étude européenne publiée cette semaine.

Rouler en voiture électrique coûtera bientôt moins cher que rouler avec une voiture à essence. C’est en tous cas ce qu’affirme le Beuc (association européenne de défense des consommateurs) dans une étude publiée lundi 28 novembre dernier. Selon ses conclusions, les coûts moyens associés à l’achat et à l’utilisation des voitures équipées de moteurs thermiques et électriques seraient amenés à converger au cours de la prochaine décennie (2020-2030).

« D’ici à 2024, le coût total de possession (achat et fonctionnement, NDLR) moyen d’une voiture électrique pourrait égaler celui d’une voiture à essence sur le Vieux continent« , assure le Beuc. Dans le cas des voitures diesel, les courbes se croiseraient en 2030. « En outre, d’ici 2030, toutes les motorisations, sauf celles fonctionnant avec des piles à combustible à hydrogène, coûteront moins cher à acquérir et à faire rouler sur quatre ans qu’une voiture à essence de 2015« , ajoute l’association.

Lire aussi : La voiture électrique : réelle solution dans un avenir proche

Si un tel scénario est difficile à imaginer à l’heure actuelle compte tenu des prix encore très élevés des véhicules électriques, le Beuc estime que d’importantes économies seront obtenues grâce à la réduction des coûts des motorisations de pointe. C’est notamment le pari de nombreux constructeurs automobiles dont l’américain Tesla qui construit actuellement une usine géante de batteries dans l’ouest des Etats-Unis afin de bénéficier des économies d’échelle.

Lire aussi : Production de batteries : une filière industrielle européenne encore balbutiante

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 30 Mar 2016
Choisie par le président de la République François Hollande pour une visite de courtoisie le jeudi 17 mars dernier, l'entreprise française Forsee Power, spécialiste de l’énergie rechargeable et fabricant de batteries nouvelle génération, continue son ascension. A la suite de…
lun 28 Avr 2014
N’oublier pas d’éteindre la lumière en sortant, vous pourriez vous retrouver sur internet ! C’est bien ce que propose une nouvelle application appelée LightsOut et dont l’objectif est de lutter contre le gaspillage d’énergie. Fonctionnant selon le principe de géolocalisation,…
lun 31 Oct 2016
En 2019, l’Afrique de l’Ouest pourrait ne plus connaître de déficit énergétique. En effet, les pays membres du système d'échanges d'énergie électrique ouest-africains (EEEOA) ont décidé d’investir 600 millions de dollars dans le projet « North Core ». Ce dernier va permettre…
jeu 19 Jan 2017
Engagée dans la transition énergétique, la ville de Toulouse multiplie les efforts ces dernières années pour adapter ses infrastructures aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux, et devenir à terme une ville connectée, écologique et innovante sur les plans social et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *