La Finlande renforce ses ambitions en matière de transition énergétique La Finlande renforce ses ambitions en matière de transition énergétique

Charbon : la Finlande dit non à son tour

Sur la lancée des autorités canadiennes qui annonçaient la semaine dernière leur intention de bannir le charbon de leur mix énergétique dès 2030, la Finlande a elle aussi renforcé ses ambitions en matière de transition énergétique. Le gouvernement finlandais prévoit notamment de fermer toutes ses centrales à charbon d’ici 14 ans et de couvrir la moitié de ses besoins via des énergies renouvelables à l’horizon 2020.

Si cette volonté n’est pas nouvelle (la consommation finlandaise de charbon a continuellement baissé depuis 2011), les autorités finlandaises ont semble-t-il décidé de passer à la vitesse supérieure et de fermer l’ensemble de leurs centrales électriques au charbon d’ici 2030, alors même que 10% de leur mix énergétique provient toujours de ce combustible.

« Abandonner le charbon est le seul moyen d’atteindre nos objectifs internationaux sur le climat« , a déclaré vendredi 25 novembre Olli Rehn, ministre de l’Économie finlandais, précisant ainsi sa volonté de durcir la politique du gouvernement en la matière. Cela permettrait de renforcer l’image de la Finlande comme un pays aux « technologies propres« , a-t-il ajouté.

Lire aussi : Le Canada veut renoncer au charbon d’ici 2030

A l’instar de la France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Danemark et de l’Autriche, la Finlande accélère donc sa transition énergétique et pourrait devenir le premier pays européen à stopper l’exploitation du charbon comme ressource énergétique. A long terme, la Finlande se fixe comme objectif la neutralité carbone, qui consiste, d’une façon générale, à réduire au maximum ses émissions de CO2 et à « compenser » les émissions restantes en investissant dans des projets de réduction des gaz à effet de serre sur le même site de production.

Le pays nordique a largement investi dans les énergies renouvelables depuis 2012 et prévoit également de limiter ses importations de pétrole dans les années à venir, principalement en provenance de la Russie.

Lire aussi : Un système de stockage électrique d’1 MW en projet en Finlande

Crédits photo : Estormiz

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 22 Mar 2017
Le Parlement européen a demandé jeudi 16 mars 2017, via une nouvelle résolution non contraignante, l'interdiction de toute activité d'extraction pétrolière "dans les eaux arctiques gelées" de l'UE et de la Norvège. Cette résolution fait suite à l'annonce par Oslo, quelques…
ven 3 Mar 2017
Si les investissements dans les activités liées au charbon reculent de manière significative à l'échelle internationale, certaines banques semblent toutefois éprouver quelques difficultés à se désengager de manière définitive. La banque française BNP Paribas vient notamment d'être interpellée en ce…
ven 17 Fév 2017
Déjà fortement fragilisé depuis la crise de Crimée et la fin des relations commerciales entre l'Ukraine et la Russie en 2014, le réseau électrique ukrainien est aujourd'hui confronté à de grandes difficultés d'approvisionnement. Le gouvernement a déclaré l'état d'urgence énergétique mercredi…
ven 13 Nov 2015
Début novembre, au Parc des expositions de Villepinte, avait lieu le Salon Batimat. A cette occasion, l’énergéticien EDF a notamment présenté sa feuille de route pour réduire les émissions de CO2 dans les logements individuels. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *