Charbon : la Finlande dit non à son tour - L'EnerGeek

Charbon : la Finlande dit non à son tour

Sur la lancée des autorités canadiennes qui annonçaient la semaine dernière leur intention de bannir le charbon de leur mix énergétique dès 2030, la Finlande a elle aussi renforcé ses ambitions en matière de transition énergétique. Le gouvernement finlandais prévoit notamment de fermer toutes ses centrales à charbon d’ici 14 ans et de couvrir la moitié de ses besoins via des énergies renouvelables à l’horizon 2020.

Si cette volonté n’est pas nouvelle (la consommation finlandaise de charbon a continuellement baissé depuis 2011), les autorités finlandaises ont semble-t-il décidé de passer à la vitesse supérieure et de fermer l’ensemble de leurs centrales électriques au charbon d’ici 2030, alors même que 10% de leur mix énergétique provient toujours de ce combustible.

« Abandonner le charbon est le seul moyen d’atteindre nos objectifs internationaux sur le climat« , a déclaré vendredi 25 novembre Olli Rehn, ministre de l’Économie finlandais, précisant ainsi sa volonté de durcir la politique du gouvernement en la matière. Cela permettrait de renforcer l’image de la Finlande comme un pays aux « technologies propres« , a-t-il ajouté.

Lire aussi : Le Canada veut renoncer au charbon d’ici 2030

A l’instar de la France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, du Danemark et de l’Autriche, la Finlande accélère donc sa transition énergétique et pourrait devenir le premier pays européen à stopper l’exploitation du charbon comme ressource énergétique. A long terme, la Finlande se fixe comme objectif la neutralité carbone, qui consiste, d’une façon générale, à réduire au maximum ses émissions de CO2 et à « compenser » les émissions restantes en investissant dans des projets de réduction des gaz à effet de serre sur le même site de production.

Le pays nordique a largement investi dans les énergies renouvelables depuis 2012 et prévoit également de limiter ses importations de pétrole dans les années à venir, principalement en provenance de la Russie.

Lire aussi : Un système de stockage électrique d’1 MW en projet en Finlande

Crédits photo : Estormiz

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 15 Mai 2017
Le 24 avril 2017, le contrat de financement pour le futur gazoduc Nord Stream 2 a enfin été bouclé à Paris. De quoi satisfaire les entreprises partenaires du projet qui doit permettre d’alimenter une partie de l’Europe en gaz russe.…
ven 7 Juil 2017
Le gigantesque projet de gazoduc "Force de Sibérie" censé relier la Russie à la Chine, avance à un rythme régulier et pourrait entrer en service d’ici la fin de l’année 2019. Comme l’a précisé mardi 4 juillet 2017 lors d’une…
ven 3 Fév 2017
Aux Etats-Unis, la stratégie énergétique de Donald Trump continue de faire couler beaucoup d’encre. A l’heure de la transition énergétique, Washington réaffirme certes son attachement aux énergies fossiles, mais privilégie encore une fois l’indépendance nationale. Avec la construction du Dakota…
jeu 2 Mar 2017
La production d'électricité dans les territoires d'Outre-mer est un marché porteur et ouvre sans cesse de nouvelles perspectives en ces temps de transition énergétique. Le producteur français d'électricité Albioma, surtout présent dans les DOM-TOM, aura su en profiter pour booster…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *